Une hausse d'intérêt pour l'exportation

©2006 20 minutes

— 

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de relever d'un quart de point à 2,50% son principal taux directeur, a annoncé un porte-parole de l'institut à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs.
La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de relever d'un quart de point à 2,50% son principal taux directeur, a annoncé un porte-parole de l'institut à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs. — Thomas Lohnes AFP/DDP

Argent plus cher. Sans surprise, la Banque centrale européenne a décidé hier d'aller de l'avant avec une hausse controversée de 0,25 % de son taux d'intérêt, porté à 3,5 % pour les pays de la zone euro. Un record depuis cinq ans. Explications.

Que veut la BCE? Empêcher les prix de monter. Avec un taux à 3,50 %, l'accès au crédit est plus difficile. Les consommateurs hésiteront avant de payer un produit cher.

Quel impact sur la croissance? C'est justement l'inquiétude de nombreux politiques, surtout en France. L'euro est actuellement très fort (1,33 dollar). A l'étranger, les produits français sont donc très chers. Or, en rendant les placements en euros plus attirants, la hausse des taux augmente la demande pour cette devise, dont le cours monte encore.

Et l'immobilier? Les crédits ne devraient pas s'enflammer. « Seuls les emprunts à court terme augmentent directement sous l'influence du taux de la BCE », explique-t-on chez Meilleurtaux.com. Les taux longs (à dix ans) utilisés pour acheter un logement ne devraient pas bouger.

Edouard Lederer