Réforme de la fiscalité: Sept Français sur dix estiment qu'elle sera «injuste et inefficace»

SONDAGE Le Premier ministre à annoncer cette semaine vouloir remettre à plat la fiscalité française...

avec AFP

— 

Si près de 9 Français sur 10 approuvent la "remise à plat de la fiscalité" annoncée par le Premier ministre cette semaine, près des trois quarts d'entre eux estiment d'ores et déjà qu'elle ne sera ni "juste" ni "efficace", selon un sondage BVA publié samedi.
Si près de 9 Français sur 10 approuvent la "remise à plat de la fiscalité" annoncée par le Premier ministre cette semaine, près des trois quarts d'entre eux estiment d'ores et déjà qu'elle ne sera ni "juste" ni "efficace", selon un sondage BVA publié samedi. — Thomas Coex AFP

D'accord sur le principe, méfiants sur sa mise en place. Si près de 9 Français sur 10 approuvent la «remise à plat de la fiscalité» annoncée par le Premier ministre cette semaine, près des trois quarts d'entre eux estiment d'ores et déjà qu'elle ne sera ni «juste» ni «efficace», selon un sondage BVA publié ce samedi.

A la question «Pensez-vous qu'il soit nécessaire de remettre à plat la fiscalité en France?», 89% des personnes interrogées ont répondu par l'affirmative, 10% ont exprimé une opinion inverse, et 1% ne se sont pas prononcées, selon cette enquête réalisée pour iTélé. Les sympathisants de gauche (91%) et ceux de droite (85%) ont répondu «oui» dans des proportions similaires.

Gros écart entre gauche et droite

Interrogés sur le fait de savoir s'ils pensaient que «le gouvernement (allait) mettre en place une réforme de la fiscalité juste», 72% des sondés ont répondu «non», tandis que 26% disaient «oui» et 2% n'avaient pas d'avis. Près de trois quarts des sondés (74%) ont aussi répondu «non» lorsqu'on leur a demandé s'ils estimaient que cette réforme sera «efficace». A l'inverse, 23% ont dit «oui» et 3% n'ont pas exprimé d'opinion.

Toutefois, les réponses divergent fortement selon la sensibilité politique des personnes interrogées: six sympathisants de gauche sur dix (60%) pensent que la réforme sera «juste», et quasiment autant (56%) qu'elle sera «efficace».

A l'inverse, sans surprise, les sympathisants de droite jugent massivement (96%) qu'elle ne sera ni juste ni efficace.

Cette enquête a été réalisée par téléphone, les 21 et 22 novembre, auprès d'un échantillon de 1.113 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.