Les deux principales directions du ministère des Finances devraient changer de chefs

ADMINISTRATION Des postes ultra-sensibles qui étaient occupés par des fonctionnaires nommés par la droite...

avec AFP

— 

Les deux principales directions du ministère de l'Economie et des Finances, administrations de premier plan dans le pilotage de la politique budgétaire française, vont changer de directeurs, selon des informations révélées par le Canard Enchaîné mercredi.
Les deux principales directions du ministère de l'Economie et des Finances, administrations de premier plan dans le pilotage de la politique budgétaire française, vont changer de directeurs, selon des informations révélées par le Canard Enchaîné mercredi. — Eric Piermont AFP

Les deux principales directions du ministère de l'Economie et des Finances, administrations de premier plan dans le pilotage de la politique budgétaire française, vont changer de directeurs, selon des informations révélées par le Canard Enchaîné mercredi.

Le quotidien Le Monde daté de jeudi va dans le même sens, annonçant que Ramon Fernandez, directeur du Trésor, va être remplacé par François Villeroy de Galhau, tandis qu'à la tête de la direction du Budget Julien Dubertret cèderait sa place à Denis Morin, ancien directeur de cabinet de la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine. Sauf que François Villeroy de Galhau,  actuellement directeur général délégué de BNP Paribas, a démenti quitter ses fonctions. «Je découvre cette rumeur. C’est la n+1-ième rumeur me concernant. Elle n’a pas plus de crédibilité que les n précédentes, qui se sont toutes avérées sans fondement», a-t-il réagi auprès des Echos.

Interrogés par l'AFP, le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a refusé de confirmer l'information, tandis que François Villeroy de Galhau, aujourd'hui directeur général délégué de BNP Paribas, a dit ne pas être au courant de ces «rumeurs».

Un lien avec la future réforme fiscale?

Le Monde fait le lien entre ce remaniement et l'annonce mardi par Jean-Marc Ayrault d'une réforme fiscale.

Le départ de Ramon Fernandez était attendu depuis quelques temps. Nommé lors de la présidence de Nicolas Sarkozy, il avait été maintenu en place après la victoire de François Hollande en raison notamment de son rôle-clé dans les négociations autour de la crise de la dette en zone euro.

Julien Dubertret également avait pris ses fonctions sous l'ancienne majorité. Il a été conseiller de l'ancien premier ministre François Fillon.