Déboires de l'Equipe de France de football: Les dommages collatéraux sur la consommation et le moral des Français

SPORT Au-delà de l'impact sur les finances des médias et de la FFF, une élimination des Bleus en barrages pourrait impacter l’économie de notre pays...

Bertrand de Volontat
— 
Le président de la République François Hollande, lors d'un match de l'équipe de France contre l'Allemagne, le 6 février 2013 au stade de France.
Le président de la République François Hollande, lors d'un match de l'équipe de France contre l'Allemagne, le 6 février 2013 au stade de France. — NIVIERE/SIPA

Le gouvernement va-t-il devoir ajouter la défaite des Bleus dans la liste déjà longue de ses soucis? Catastrophe sportive avérée, une défaite des Bleus en barrages face à l’Ukraine et une absence à la prochaine coupe du monde football au Brésil en 2014 pourrait peser sur le moral des Français et donc sur leur consommation. Outre l’impact sur les caisses des médias, et notamment de TF1 dont l’action s’effondre ce lundi, et sur les comptes de la fédération française de football (la FFF).

>> L’impact sur les sponsors analysé par 20 Minutes

>> L’impact sur les médias analysé par 20 Minutes

Un impact économique limité

«Il y aura pour les Français moyen un manque à gagner de moral et de dynamisme, analyse pour 20 Minutes Vincent Chaudel, expert sport au cabinet Kurt Salmon. Le football n’est heureusement pas l’alpha et l’oméga de la politique économique française, mais dans une période de rigueur où tout se joue à des 0,1%, un tel non-événement sportif peut avoir un impact.» Alors que la croissance pour 2013 sera d’après le gouvernement comprise entre 0,1% et 0,2%, elle serait de 0,9% en 2014.

S’il y aura des conséquences, elles seront limitées à en croire, Zakaria Babutsidze, économiste à l’OFCE, interrogé par 20 Minutes. «La Coupe du Monde affecte généralement la consommation du pays d'accueil et peu les pays participants ou les pays que l'on attend habituellement à mais qui ne parviennent pas à le faire. Il est difficile d'imaginer que cela va affecter l'économie française d'une manière significative.» Lors du dernier mondial (en Afrique du Sud en juin 2010), la consommation des ménages français avait toutefois bondi de 0,7%, après une baisse de 1,3% en mai. Des chiffres sur lesquels le gouvernement ne rechignerait pas. Avant une coupe du monde ou un euro, les ventes de téléviseurs gonflent traditionnellement de 7% dans les semaines précédant les événements. Aussi les sociétés de livraison de pizzas peuvent légitimement s’inquiéter de l’élimination, chaque match correspondant à un pic de 50 à 100% de revenus. «Les plus impactés seront les moins concernés car les joueurs, au-delà de l’échec sportif, repartiront eux jouer dans leur club où ils réussissent plutôt bien», note Vincent Chaudel.

Moral en berne et déclin du foot français

Un échec qui pourrait rejaillir sur la cote de popularité de l’exécutif déjà au plus bas. «La recherche sur la performance des équipes de sport et de la performance institutionnelle constate que lorsque les équipes sportives ont de mauvais résultats, la perception sur les institutions s'aggrave, relève  Zakaria Babutsidze. Et le gouvernement sera blâmé». Inversement, «en 1998, Jacques Chirac en avait profité pour gonfler sa cote de sympathie, (+11 points) alors qu’il ne connaissait même pas le nom des joueurs», note Vincent Chaudel.

En cette période où les relations entre le gouvernement et foot français sont fragilisées par la taxe à 75% et la grève prévue en Ligue 1, l’image du football pourrait perdre des points. «Une non-qualification pourrait en revanche donner plus de poids à cette taxe au moment où le mécontentement vis-à-vis du football français et joueurs augmentera dans la population», affirme l’économiste de l’OFCE. 

«Le risque final est la contagion du désintérêt et désamour des Français envers le football au reste du sport, comme en politique, avec le fameux ‘tous pourris’», affirme Vincent Chaudel. Pour inverser la tendance et éviter une crise de confiance de grande ampleur, il reste aux Bleus à gagner ce match retour, mardi, au Stade France.