Energie: Pourquoi les Français ne passent pas à la concurrence

ECONOMIE Une faible connaissance des démarches à effectuer et des offres existantes restent les principaux freins, selon la dernière édition du baromètre annuel Énergie-Info publiée jeudi...

C.P.
— 
Facture EDF.
Facture EDF. — DURAND FLORENCE/SIPA

Frileux, les Français? En matière de fourniture d’énergie, certainement. Le 7e baromètre sur l’ouverture des marchés publié ce jeudi par le Médiateur national de l’Energie et la commission de régulation de l’énergie le confirme: en 2013, seuls 9% des Français déclarent avoir déjà changé de fournisseur «principalement pour trouver des tarifs plus compétitifs (70%, soit plus 13 points de plus par rapport à 2012)», peut-on lire dans un communiqué.

Plus qu’une réticence, c’est une méconnaissance profonde de ces offres alternatives qui freineraient les consommateurs.  Si pour la première fois plus d’un Français sur deux sait qu’il peut changer de fournisseur d’énergie (53% en électricité, +18 points en six ans et 55% en gaz, +25 points), 70% ignorent toujours les démarches à suivre pour le faire (83% n’ont jamais cherché d’information sur les offres des différents fournisseurs

Pire, les Français continuent à confondre les deux principaux fournisseurs: seuls 28% savent qu’EDF et GDF SUEZ sont deux entreprises concurrentes pour le gaz et l’électricité. Enfin, deux tiers des personnes interrogées (63%) considèrent que pour l’utilisation de l’électricité et du gaz naturel, il est préférable d’avoir un seul fournisseur.