OCDE: La croissance française en phase d'«inflexion positive»

ECONOMIE Selon ses indicateurs du mois septembre publiés ce mardi...

avec AFP

— 

La croissance française est dans une phase d'"inflexion positive", comme l'ensemble de la zone euro, selon les indicateurs composites avancés publiés mardi par l'OCDE et portant sur septembre.
La croissance française est dans une phase d'"inflexion positive", comme l'ensemble de la zone euro, selon les indicateurs composites avancés publiés mardi par l'OCDE et portant sur septembre. — Eric Piermont AFP

La croissance française est dans une phase d'«inflexion positive», comme l'ensemble de la zone euro. C'est ce qu'indiquent les indicateurs composites avancés publiés ce mardi par l'OCDE et portant sur septembre.

Pour l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Italie connaît également une inflexion positive, tandis que l'Allemagne et le Royaume-Uni sont dans une phase de «consolidation», selon un communiqué.

Jusqu'à 0,8% de croissance en 2014

Les indicateurs composites avancés de l'OCDE établissent une tendance six mois environ avant qu'elle ne se concrétise dans l'économie réelle.

Lors de la publication de ses derniers chiffres, le 9 octobre, le club des pays riches observait déjà cette «inflexion positive» en France.

Pour 2013, l'OCDE prévoit une croissance de 0,3% en rythme annuel en France, qui pourrait grimper à 0,8% en 2014.

Consolidation ailleurs

Dans les autres pays de l'OCDE, l'organisation note une croissance au-dessus de la moyenne au Japon, une consolidation au Canada et une stabilité aux Etats-Unis («croissance autour de la tendance»).

Les pays émergents présentent des situations diverses: si la croissance se situe «autour de la tendance» en Russie et pourrait connaître une «possible inflexion positive» en Chine, elle reste inférieure à son rythme tendanciel au Brésil et en Inde.