Un parking sousterrain à Toulouse.
Un parking sousterrain à Toulouse. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

INTERVIEW

Fête des services: A vous de voter pour votre service préféré!

Rencontre avec Xavier Quérat-Hément, directeur de la qualité du Groupe La Poste...

C’est une première. Dans le cadre de la Fête des Services, les Français sont appelés à voter jusqu’au 24 novembre pour choisir les services qu’ils préfèrent. 20 Minutes fait le point avec Xavier Quérat-Hément, directeur de la qualité du Groupe La Poste et président du jury de la Fête des services.

 Quel est l’objectif de cette Fête des services?

Mettre en avant des créateurs de services pour montrer que ce secteur, considéré à tort comme peu innovant, est un atout formidable pour notre pays. Nous voulons attirer l’attention du grand public sur les services, alors que le discours politique est essentiellement tourné vers l’industrie. Or, la France des emplois, c’est plutôt le service!

Cinq prix seront remis. Et les Français sont appelés à voter…

Nous avons lancé un grand appel aux créateurs de services et nous avons reçu 476 dossiers. Le jury en a présélectionné 25, répartis dans cinq catégories différentes. Les Français peuvent les consulter sur le site de la Fête des services (www.lafetedesservices.fr) et voter jusqu’au 24 novembre pour les concepts qu’ils préfèrent. Les Trophées seront remis le 16 décembre.

Quels types de services sont proposés?

De vraies pépites sont remontées. Je pense par exemple à cette start-up qui permet aux parents d’épargner pour leurs enfants lorsqu’ils effectuent des achats en ligne. Ou à ce site qui propose de la location d’espaces (cave, garage, parking, etc.) entre particuliers. Ou encore à ce portail spécialisé dans le recrutement de seniors par des particuliers employeurs et des entreprises qui recrutent.

Que gagneront les lauréats?

De la visibilité avant tout. Et nous sommes en train d’étudier la possibilité de récompenser les meilleures idées par un petit coup de pouce financier. C’est une première édition, nous la construisons forcément en avançant.

La Fête des services est pilotée par la Commission nationale des services (CNS). De quoi s’agit-il?

La CNS a été mise en place par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg le 4 juin dernier, alors qu’il existait déjà un équivalent pour l’industrie. C’est une victoire pour nous!

Notre ambition est de mettre en valeur les atouts, les enjeux mais aussi les freins au développement des services en France. Et de casser les idées reçues. Ce secteur est par exemple considéré comme peu délocalisable. Ce qui est faux, comme le prouve la délocalisation des plateaux téléphoniques ou encore la reprise par des pays comme l’Inde ou la Chine d’études dans les domaines de l’ingénierie ou de l’informatique. La CNS est composée de 50 experts et notre premier bébé est cette Fête des services.