Les ventes de bière trinquent

CONSOMMATION La hausse des taxes sur la bière en début d'année se fait déjà ressentir...

avec AFP

— 

Bière en terrasse à Toulouse.
Bière en terrasse à Toulouse. — FRED SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA

Les ventes de bière ont reculé de près de 10% sur les dix premiers mois de l'année, après la hausse des taxes sur la bière en début d'année, ont annoncé jeudi les Brasseurs de France.

En volume, le marché a reculé de 9,4% de janvier à fin octobre, par rapport à la même période en 2012, relèvent les professionnels dans un communiqué. La hausse des droits d'accises sur la bière de 160% au 1er janvier n'est toutefois pas la seule responsable, il y a aussi eu le froid jusqu'au début de l'été. Et seul le mois de juillet, «porté par une météo exceptionnellement favorable», sort du lot.

Des prix en hausse de 14% en moyenne

A la suite de la hausse des taxes, le prix de la bière a augmenté de 14% en moyenne, et a conduit à un «transfert massif» des consommateurs des brasseries vers les supermarchés.L'augmentation des droits d'accises doit permettre de renflouer un peu les caisses de la Sécurité sociale en rapportant 810 millions d'euros par an à l'État, contre 330 millions précédemment.

La France ne se situe qu'au 26e rang des consommateurs de bière dans l'Europe avec une moyenne de 30 litres par habitant et par an, une consommation en déclin structurel depuis 30 ans dans un pays qui boit surtout du vin. En dehors des pays scandinaves, la France est un des pays d'Europe où elle est le plus taxée.

Le monde viticole s'était quant à lui inquiété à la rentrée d'un éventuel projet de taxation du vin en 2014, démenti à ce jour fermement par le ministre de l'Agriculture.