France: Le «grand malaise» des classes moyennes

INFOGRAPHIE Le mal-être des Français se traduit par une perte de confiance envers le gouvernement et un sentiment de paupérisation...

Bertrand de Volontat

— 

A Pontault-Combault, cité pavillonaire de Seine-et-Marne, la crise inquiète.
A Pontault-Combault, cité pavillonaire de Seine-et-Marne, la crise inquiète. — Vincent WARTNER / 20 MINUTES

L'exaspération des Français, particulièrement des classes moyennes, est un sujet qui revient régulièrement. Cette fois-ci, la colère et la révolte ont une saveur différente. Le mal semble profond et la méfiance à l’égard des dirigeants nationaux totale. Retour de la croissance, inversion de la courbe du chômage, relance du pouvoir d’achat, dégel des salaires, pause fiscale sont autant d’attentes de la part des ménages que les politiques promettent sans pouvoir les tenir pour le moment.

La fronde bretonne actuelle cristallise cette crise qui éloigne un peu plus le gouvernement d’une partie des Français. Surtout les foyers des classes moyennes ont le sentiment que plus ils travaillent, plus ils sont taxés. C’est ce qui est appelé l’allergie fiscale.

Dans une enquête publiée cette année, la Fondation Jean-Jaurès dénonce un «grand malaise». Une situation qui peut se lire dans la déclaration d'appartenance à des classes de plus en plus modestes de la part des Français entre 2010 et 2013.

59% des Français disent appartenir aux classes moyennes en 2013 contre 65% en 2010 | Create infographics
 

En découle un manque de confiance criant en l'avenir. Avec les budgets d'austérité qui s'enchaînent, les Français n'y voient pas clair.

Confiance des Français en lavenir de léconomie | Create infographics
 

Première conséquence de la tension fiscale, les Français n'ont plus l'impression de pouvoir mettre de l'argent de côté en fin de mois.

Les Français estiment-ils avoir la possibilité dépargner en fin de mois? | Infographics
 

Seconde conséquence, celle-ci immédiate, les Français vont se serrer la ceinture à Noël.

Les dépenses de Noël des Français en chute libre (en euros) | Create infographics