La BCE abaisse son principal taux directeur à 0,25%, un seuil historique

ECONOMIE La majorité des analystes s'attendaient à ce que la BCE résiste, du moins ce mois-ci, aux appels des marchés financiers et de responsables politiques à abaisser son taux directeur pour lutter contre le spectre de la déflation, engrenage synonyme de baisse des prix mais aussi de diminution des salaires et de l'activité économique...

avec AFP

— 

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de baisser son principal taux directeur à 1,25% face aux menaces de récession économique, mais s'est une nouvelle fois refusée à jouer les remparts contre la contagion de la crise de la dette dans la zone euro.
La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de baisser son principal taux directeur à 1,25% face aux menaces de récession économique, mais s'est une nouvelle fois refusée à jouer les remparts contre la contagion de la crise de la dette dans la zone euro. — Daniel Roland afp.com

La Banque centrale européenne (BCE) a abaissé jeudi par surprise son principal taux directeur à 0,25% lors de sa réunion mensuelle de politique monétaire, un nouveau plus bas historique. Le loyer de l'argent en zone euro stationnait à 0,5% depuis le mois de mai. La BCE a maintenu à 0% le taux de dépôt au jour le jour et abaissé à 0,75%, contre 1% jusqu'ici, le taux de prêt marginal.

La majorité des analystes s'attendaient à ce que la BCE résiste, du moins ce mois-ci, aux appels des marchés financiers et de responsables politiques à abaisser son taux directeur pour lutter contre le spectre de la déflation, engrenage synonyme de baisse des prix mais aussi de diminution des salaires et de l'activité économique.

Les commentaires du président de la BCE Mario Draghi attendus avec impatience

L'inflation en zone euro a atteint en octobre un plus bas depuis fin 2009, à 0,7% dans la région, bien loin de l'objectif d'un peu moins de 2% de la BCE. Les observateurs attendent maintenant avec impatience les commentaires du président de la BCE Mario Draghi lors de sa conférence de presse à Francfort (ouest) qui doit débuter à 13h30 GMT.

Certains espèrent l'annonce d'autres mesures de la part de M. Draghi, comme un nouveau prêt à long terme aux banques à des conditions très favorables (ou LTRO), dans l'espoir que cette nouvelle injection de liquidités les incite à prêter à leur tour pour faire redémarrer la machine économique.

La Bourse de Francfort, comme la place parisienne, a réagi avec enthousiasme à la décision de la BCE. Son indice vedette Dax, déjà à un niveau record en séance dans la matinée, a accéléré après cette annonce, gagnant 1,12% vers 12H55 GMT à 9.142,85 points, du jamais vu. Quant à l'euro, il est tombé jeudi à son plus bas niveau depuis mi-septembre face au dollar.