Les startups, un pari pas toujours gagnant en Bourse

ECONOMIE Alors que Twitter se lance dans le grand bain à Wall Street ce jeudi, retour sur les principales introductions technologiques des deux dernières années...

P.B. avec AFP

— 

Des traders, à Wall Street, le 6 novembre 2013.
Des traders, à Wall Street, le 6 novembre 2013. — R.DREW/AP/SIPA

C'est l'introduction en Bourse la plus médiatique de l'année. Ce jeudi, l'action TWTR fait ses grands débuts à Wall Street, et espère connaître une meilleure première journée que Facebook, qui était resté inchangé, ne devant son salut qu'au soutien des banques. Depuis deux ans, les performances des valeurs technologiques sont contrastées: Si LinkedIn et Yelp se sont envolés, Groupon et Zynga sont à la cave.

Facebook: +0% J1, +29% depuis 2012 (+19% par an)

Annoncée en grande pompe, l'entrée à Wall Street en mai 2012 du groupe de Mark Zuckerberg, a été désastreuse. Au cours de l'année qui a suivi, l'action a perdu la moitié de sa valeur, de 38 à 20 dollars. Elle a finalement retrouvé son niveau d'introduction en juillet dernier, et a volé de record en record depuis, dopée par la hausse des recettes publicitaires sur les appareils mobiles. Elle flirte aujourd'hui avec les 50 dollars.

LinkedIn: +109% J1, multiplié par 4,8 depuis 2011 (+88% par an)

Le réseau social pour les professionnels est l'une des stars technologiques de Wall Street depuis son introduction en mai 2011, à 45 dollars par action. La valeur de son titre a plus que doublé le jour de son entrée en Bourse et s'est envolée depuis, s'établissant jeudi à la clôture à 245,07 dollars.

Groupon: +31% J1, divisé par 2 depuis 2011 (-30% par an)

Le spécialiste des bonnes affaires sur Internet a débuté ses cotations en novembre 2011, levant alors 700 millions de dollars dans ce qui était à l'époque la plus importante introduction en Bourse d'un groupe internet depuis Google. Coté 20 dollars lors de son lancement sur le Nasdaq, la société a connu d'importantes difficultés financières depuis et son action a fondu: elle a fini à 10 dollars mercredi. Son fondateur Andrew Mason a été démis de son poste de directeur général en février 2013.

Yelp: +64% J1, multiplié par 4,4 depuis 2012 (+133% par an)

Introduit initialement à 15 dollars par action, le titre du site Yelp, spécialisé dans les critiques de restaurants ou de commerces locaux, a bondi depuis mars 2012 pour clore à 66 dollars mercredi.

Zynga: -5% J1, divisé par 3 deuis 2011 (-40% par an)

Valorisé 7 milliards de dollars lors de ses débuts à Wall Street en décembre 2011, le créateur de jeux en réseaux a vu la valeur de son titre s'effondrer depuis: offert à 10 dollars, il a été divisé par trois, alors que la société n'arrive pas à exister en dehors de Facebook.

Les performances du «Big 5»

Le champion de la première journée, c'est Yahoo, dont l'action avait été multipliée par 2,5. Mais sur la durée, c'est pour l'instant Amazon qui rapporte le plus gros, avec 41% de hausse annuelle moyenne depuis 1997. A titre de comparaison, la hausse de l'indice S&P 500 est de 8% par an sur les 20 dernières années. En gains absolus, 1.000 euros investis dans Microsoft en 1986 vaudraient aujourd'hui 500.000 euros. Les valeurs technologiques font cependant davantage les montagnes russes: Yahoo vaut trois fois moins que son plus haut, et Amazon est resté à l'étal pendant 10 ans avant de s'envoler depuis 2010. Dans le détail, classé par hausse annuelle moyenne:

Amazon: +30% J1, multiplié par 233 depuis 1997 (+39% par an)

Google: +18% J1, multiplié par 12 depuis 2004 (+30% par an)

Microsoft: +32% J1, multiplié par 521 depuis 1986 (+24% par an)

Yahoo: +250% J1, multiplié par 61 depuis 1996, (+23% par an)

Apple: +30% J1, multiplié par 189 depuis 1980 (+17% par an)