BlackBerry ne veut plus se vendre

ECONOMIE Le groupe canadien veut lever un milliard de dollars pour continuer son activité...

avec AFP

— 

Une femme tient dans les mains deux Blackberry.
Une femme tient dans les mains deux Blackberry. — Sunday Alamba/AP/SIPA

Le groupe canadien BlackBerry a décidé de ne plus se vendre au financier Fairfax et veut lever un milliard de dollars pour continuer son activité sous sa forme actuelle, annonce lundi le quotidien Globe and Mail en ligne. L'équipe dirigeante devrait être remplacée avec le départ du PDG actuel Thorsten Heins, selon la même source. L'offre de rachat par Fairfax venait à échéance lundi.

Cette annonce a provoqué une chute de 20% de l'action Blackberry à l'ouverture de la bourse de New York. Le titre lâchait 18,40% à 6,34 dollars à 15h, après avoir momentanément affiché des pertes de plus de 20%.