Qui sont les expatriés vivant en France?

Bertrand de Volontat

— 

Drapeau français, illustration.
Drapeau français, illustration. — PATRICK KOVARIK / AFP

Les expatriés ne sont pas que les Français qui partent vivre à l’étranger. Ce sont aussi les étrangers qui viennent s’installer dans l’Hexagone. La banque HSBC présente son étude annuelle «Expat Explorer» qui présente le profil de l’expatrié type en France.

Les expatriés vivant en France sont à 32% des 18/24 ans, à 33% des 34/54 ans et à 35% des plus de plus de 55 ans, en provenance du Royaume-Uni majoritairement. Le pays attire deux fois plus d’expatriés à la retraite (un sur cinq expatriés en France) que le reste du monde, preuve de l’attrait de l’Hexagone en fin de vie active.

La France ne rime pas avec avancement de carrière

S’installer en France ne rime ainsi pas avec de bonnes perspectives d'avancement de carrière. C’est la raison avancée par seulement 17% des expatriés chez nous, par rapport à 36% en moyenne dans le monde. De même, seuls 28% d'expatriés en France occupent un emploi à temps complet, contre une moyenne de 54% à l'échelle mondiale. La mauvaise opinion des expatriés sur l’économie française (64% d’opinion négative) joue aussi contre l’attrait des trentenaires et quadras actifs en quête d’une carrière.

En France, on vient davantage finir sa vie, comme le prouvent les 80% des 269 sondés qui disent être restés en France trois ans ou plus. Le pays est par ailleurs classé troisième sur 24 pour l’expatriation en famille, malgré un coût de la vie très élevé (la France est 33e sur 37 pour l’économie). Ils vantent la qualité des services de garde et d’éducation des enfants, notamment à des tarifs plus compétitifs qu’ailleurs.