L'épicier de luxe Hédiard placé en redressement judiciaire pour 4 mois

ECONOMIE L'enseigne de luxe, déficitaire depuis plusieurs années, a quatre mois pour trouver un repreneur...

avec AFP
— 
Le siège de l'épicerie fine Hédiard, place de la Madeleine à Paris.
Le siège de l'épicerie fine Hédiard, place de la Madeleine à Paris. — RACKAM/SIPA

L'épicerie de luxe Hédiard, 160 salariés, en dépôt de bilan, a été placée jeudi en redressement judiciaire pour quatre mois par le tribunal de commerce de Paris, dans le but de trouver un repreneur qui succédera à l'actionnaire russe milliardaire Sergeï Pougatchev.

Me Gérard Philippot a été nommé comme administrateur judiciaire. Cela donne quatre mois à l'enseigne de luxe, déficitaire depuis plusieurs années, pour trouver un repreneur, pour l'entreprise et ses 160 salariés.

Trois repreneurs potentiels

«Cette période de redressement judiciaire nous permet de regarder vers l'avenir. Je suis plus enthousiaste que jamais», a assuré à l'AFP Jean-Paul Barat, directeur général - le sixième en cinq ans - de la célèbre épicerie de la place de la Madeleine à Paris.

Jean-Paul Barat insiste : «il est important de trouver le meilleur partenaire pour nous accompagner dans le futur. Il faut quelqu'un qui ait des affinités avec la marque», afin de «la traiter avec délicatesse».

Selon une source proche du dossier, «trois repreneurs potentiels - deux français et un du Moyen-Orient - ont déjà approchés l'enseigne», dont les origines remontent à 1854.