Ferrero a repoussé toutes les avances de Nestlé en vue d'un rachat

© 2013 AFP

— 

Le groupe italien Ferrero, inventeur de la célèbre pâte à tartiner Nutella, a été approché à plusieurs reprises par le géant suisse Nestlé au cours des deux derniers mois mais a repoussé toutes les avances, a indiqué vendredi le Financial Times (FT).
Le groupe italien Ferrero, inventeur de la célèbre pâte à tartiner Nutella, a été approché à plusieurs reprises par le géant suisse Nestlé au cours des deux derniers mois mais a repoussé toutes les avances, a indiqué vendredi le Financial Times (FT). — Johanna Leguerre AFP

Le groupe italien Ferrero, inventeur de la célèbre pâte à tartiner Nutella, a été approché à plusieurs reprises par le géant suisse Nestlé au cours des deux derniers mois mais a repoussé toutes les avances, a indiqué vendredi le Financial Times (FT).

«Nestlé a essayé, mais Ferrero est comme une forteresse. Les discussions n'ont pas procédé jusqu'à un niveau vraiment avancé», a déclaré au FT un banquier d'affaires d'un établissement européen non identifié proche de la famille italienne. Ferrero a affirmé de «la manière la plus catégorique et la plus absolue» qu'il n'était pas à vendre.

Selon le FT, Ferrero (Kinder, Mon cheri, Tic Tac, Ferrero Rocher) détient 8% du marché mondial de la confiserie et Nestlé 12%. Unis, ils passeraient devant les groupes américains Mars et Mondelez.

L'administrateur délégué de Nestlé Paul Buckle a reconnu que son groupe développait actuellement son activité confiserie, ce qui entraîne «beaucoup de spéculations».