Rosneft et CNPC vont produire ensemble pétrole et gaz en Sibérie

© 2013 AFP

— 

Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé vendredi qu'il allait coopérer avec le chinois CNPC pour extraire des hydrocarbures en Sibérie Orientale, confirmant l'appétit de Pékin pour les ressources russes.
Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé vendredi qu'il allait coopérer avec le chinois CNPC pour extraire des hydrocarbures en Sibérie Orientale, confirmant l'appétit de Pékin pour les ressources russes. — Dmitry Kostyukov AFP

Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé vendredi qu'il allait coopérer avec le chinois CNPC pour extraire des hydrocarbures en Sibérie Orientale, confirmant l'appétit de Pékin pour les ressources russes.

Les deux sociétés publiques ont signé un accord prévoyant la création d'une société commune détenue à 51% par Rosneft et à 49% par CNPC. L'entreprise sera bâtie sur la base du gisement de Srednebotouobink, dont Rosneft avait annoncé lundi avoir pris le contrôle total.

Ce gisement présente des réserves de 134 millions de tonnes de pétrole et 155 milliards de mètres cubes de gaz, a précisé Rosneft.

Il ouvre en outre l'accès «à un grand nombre de petits champs de production de pétrole et gaz dans la région» et sa situation permet un accès aisé aux raffineries de Rosneft et aux infrastructures d'exportation vers l'Extrême Orient.

CNPC, qui cherche à multiplier les sources d'énergie pour répondre aux besoins croissants de la Chine, coopère déjà avec Rosneft, notamment dans l'Arctique.

Les deux géants des hydrocarbures ont signé en juin un méga-contrat prévoyant la livraison de pétrole russe à la Chine pour 270 milliards de dollars sur 25 ans.

CNPC participe également au projet d'usine de gaz naturel liquéfié sur la péninsule de Iamal, dans l'Arctique russe.