La Bourse de Paris achève en hausse une séance calme

© 2013 AFP

— 

La Bourse de Paris a fait du surplace mercredi (+0,03%) au terme d'une séance peu animée et dans un marché qui résiste à des résultats d'entreprises contrastés.
La Bourse de Paris a fait du surplace mercredi (+0,03%) au terme d'une séance peu animée et dans un marché qui résiste à des résultats d'entreprises contrastés. — Eric Piermont AFP

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 1,09% une séance calme vendredi, les investisseurs tablant sur un maintien en l'état de la politique monétaire de la Fed après l'accord budgétaire provisoire aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a pris 46,39 points à 4.286,03 points, battant un nouveau record annuel en clôture, dans un volume d'échanges modéré de 3,3 milliards d'euros. La veille, il s'était replié de 0,10%.

Parmi les autres marchés européens, la Bourse de Francfort a gagné 0,60%, celle de Londres 0,71%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 0,76%.

Le marché a rebondi depuis l'ouverture après deux séances de baisse. Le CAC 40 a notamment été soutenu par un démarrage en hausse à Wall Street, qui profitait des bons résultats de Google et General Electric, ainsi que par plusieurs statistiques chinoises.

«Une solide amélioration de la croissance chinoise, associée à l'anticipation d'une poursuite du soutien de la Fed en 2014 a donné une impulsion supplémentaire aux marchés européens en cette fin de semaine», souligne Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les investisseurs «célèbrent le fait que l'incertitude des trois dernières semaines en provenance des Etats-Unis s'est finalement résolue à court terme», ajoute-t-il.

La croissance de l'économie chinoise s'est établie à 7,8% au troisième trimestre 2013, marquant sa première accélération après deux trimestres de ralentissement. La production industrielle a quant à elle enregistré en septembre une hausse de 10,2% sur un an.

Seule déception, les ventes de détail ont légèrement ralenti en septembre, en progression de 13,3% sur un an.

Le marché est également soutenu par l'idée que la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait rester prudente et pourrait attendre encore un peu avant de resserrer légèrement sa politique monétaire, compte-tenu du caractère provisoire de l'accord aux Etats-Unis sur le budget et le plafond de la dette.

«Il n'est pas encore temps de réduire la politique monétaire ultra-accommodante» de la Fed, a d'ailleurs estimé jeudi Charles Evans, le président de l'antenne régionale de la Fed de Chicago et membre votant du Comité de politique monétaire.

Côté entreprises, les investisseurs ont pris connaissance de «résultats mitigés mais pas non plus inquiétants» en Europe notamment, indique Andréa Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

Selon lui, le marché reste «plutôt optimiste» en attendant d'en savoir plus sur l'économie, avec la publication la semaine prochaine de nombreux indicateurs notamment aux Etats-Unis, après une interruption en raison de la paralysie partielle de l'Etat américain.

Parmi les valeurs, Accor a pris 4,04% à 33,61 euros après avoir confirmé ses objectifs annuels, malgré la baisse de 3,1% de ses ventes au troisième trimestre.

Capgemini a gagné 5,46% à 48,06 euros. Le groupe est en «négociation exclusive» avec Areva (+7,24% à 14,74euros) pour reprendre les activités de sa filiale informatique.

L'Oréal a engrangé 3,57% à 127,5 euros. Le groupe projette d'acquérir les marques Decléor et Carita auprès du groupe japonais Shiseido. Le français a proposé 230 millions d'euros, selon l'entreprise nippone.

Lagardère a pris 1,74% à 25,95 euros après avoir annoncé la veille la vente d'un tiers de ses magazines.

Valeo a progressé de 5,99% à 71,82 euros. La société a confirmé qu'elle escomptait une croissance de son chiffre d'affaires 2013 supérieure à celle du marché.

Pierre et Vacances a bondi (+18,55% à 20,51 euros). La société a repris des couleurs avec des ventes d'été en hausse de plus de 8%.

NextRadio TV (+8,28% à 16,74 euros) a vu son chiffre d'affaires progresser de 15% au troisième trimestre.

Les sociétés Stallergènes (+0,51% à 58,80 euros) et DBV Technologies (+9,69% à 8,60 euros) ont annoncé un accord de recherche et développement pour la mise au point d'un nouveau traitement de l'allergie au pollen de bouleau.

En revanche, Carrefour (-0,99% à 27,36 euros) a pâti d'un abaissement de recommandation par Exane-BNP Paribas, au contraire de Thales (+1,82% à 43,86 euros) qui a profité d'une note positive de Société Générale.

Enfin, Gecina a souffert (-1,98% à 97,95 euros) après un placement de titres de Prasa.

Euronext(CAC 40)