La Bank of Cyprus sanctionnée pour l'achat d'obligations grecques

© 2013 AFP

— 

La Bank of Cyprus, la principale banque de Chypre en pleine tourmente économique, a annoncé mardi une perte de 1,8 milliard d'euros au premier semestre 2013, notamment en raison d'importantes provisions pour liquider ses opérations en Grèce et faire face à des prêts non performants.
La Bank of Cyprus, la principale banque de Chypre en pleine tourmente économique, a annoncé mardi une perte de 1,8 milliard d'euros au premier semestre 2013, notamment en raison d'importantes provisions pour liquider ses opérations en Grèce et faire face à des prêts non performants. — Yiannis Kourtoglou AFP

La BCE, le Fond monétaire international et l'Union européenne ont alloué un prêt de 10 milliards d'euros à Chypre.

En échange de ce sauvetage, Chypre a dû dégager 13 milliards d'euros grâce à une série de mesures, dont le démantèlement de la seconde banque de l'île, Laïki, et une ponction de 47,5% des comptes de la Bank of Cyprus dont le solde était supérieur à 100.000 euros.

La peur d'un mouvement de panique bancaire avait amené le gouvernement chypriote à fermer toutes les banques pendant près de deux semaines et à imposer des contrôles draconiens à leur réouverture en mars.

Les Chypriotes ne peuvent toujours pas retirer plus de 300 euros par jour (500 euros pour les entreprises) et les chèques ne peuvent pas être échangés au guichet contre du liquide et doivent être déposés sur un compte. L'approbation de la Banque centrale est par ailleurs nécessaire pour les transactions commerciales importantes.