Alstom dévisse et débauche

© 20 minutes

— 

Alstom s’enfonce dans les profondeurs boursières. Hier, le groupe a perdu 6,67 %, après avoir dévissé de près de 50 %, la veille. Le titre ne vaut plus que 1,26 E. A l’origine de cette chute libre : l’annonce d’une perte évaluée à 1,4 milliard d’euros pour cette année. Le PDG du groupe, Patrick Kron, a démenti dans Les Echos tout risque de faillite. « Les turbines à gaz et les trains livrés au Royaume-Uni vont coûter 1,35 million d’euros de plus que ce que nous envisagions, expliquait-il. Je peux comprendre que le marché n’ait pas apprécié. » Les salariés n’apprécient pas plus. A l’usine de Saint-Ouen, 105 des 425 emplois devraient être supprimés, officiellement sans licenciements secs. Selon les syndicats, le site doit être vendu.