Travail dominical: Castorama et Leroy-Merlin font de la résistance

CONSOMMATION Les deux marques de bricolage ont été ont été condamnées à ne plus ouvrir leurs magasins franciliens le dimanche...

avec AFP

— 

Paris, le 17 avril. Manifestation du collectif bricoleurs du dimanche. Ils réclament le droit de travailler le dimanche. collectif componse d'employers de CASTORAMA scandant  "YES WEEK-END "
Paris, le 17 avril. Manifestation du collectif bricoleurs du dimanche. Ils réclament le droit de travailler le dimanche. collectif componse d'employers de CASTORAMA scandant  "YES WEEK-END " — P. M.TALBOT / 20 MINUTES

Le groupe de bricolage Castorama va ouvrir ses magasins d'Ile-de-France ce dimanche malgré la décision du tribunal de commerce de Bobigny, qui a ordonné jeudi la fermeture des magasins franciliens Castorama et Leroy-Merlin ce jour de semaine, a annoncé une porte-parole vendredi à l'AFP. L'entreprise a reçu vendredi la notification du jugement, devant s'appliquer dès dimanche dans six magasins, a expliqué cette porte-parole. "Castorama a pris la décision d'ouvrir ce dimanche les magasins concernés par l'ordonnance en référé en acceptant de porter le poids éventuel des astreintes", a-t-elle indiqué, ajoutant qu'il était impossible de prévenir salariés et clients dans un délai aussi court.

Leroy Merlin, dont neuf magasins sur 20 en région parisienne sont touchés, a également fait savoir qu'il braverait ce week-end l'interdiction d'ouvrir le dimanche prononcée par le juge des référés du tribunal de commerce, qui a imposé une astreinte de 120.000 euros par magasin et par jour en cas de non respect de sa décision. Le groupe va d'ailleurs faire appel de la décision, a précisé un porte-parole.

Tout comme le groupe de bricolage Leroy Merlin qui a annoncé vendredi qu'il comptait faire appel de la décision de justice qui l'a condamné jeudi à fermer ses magasins d'Ile-de-France le dimanche, et a déploré les "incohérences" de ce dossier.

Bricorama s'estime lésé

Bricorama avait saisi en juillet un juge des référés car cette enseigne, poursuivie par le syndicat FO, avait été condamnée à ne plus ouvrir le dimanche sans dérogation par le tribunal de grande instance de Pontoise en janvier 2012. Elle s'estime lésée par rapport à ses concurrents qui, selon Bricorama, n'ont eux pas cessé cette pratique.La loi autorise les commerces à ouvrir le dimanche mais sous certaines conditions (zones touristiques, périmètres de consommation exceptionnels, ou encore commerces alimentaires jusqu'à 13h...).