Panama : un antécédent pour les petits porteurs

©2006 20 minutes

— 

Avec Eurotunnel, les petits porteurs n'en sont pas à leurs premiers déboires. Déjà, le célèbre canal de Panama avait causé la ruine de 85 000 épargnants français à la fin du xixe siècle. En 1889, la construction de ce canal long de 75 km est alors évaluée à 600 millions de francs (de l'époque). Mais les banques se retirent du projet. Son promoteur, le français Ferdinand de Lesseps, fait alors appel à l'épargne publique. En réalité, les fonds levés lui servent notamment à corrompre des journalistes et des ministres afin de faire croire que tout va bien sur le chantier. Dans les faits, les difficultés techniques s'accumulent : un nouvel emprunt ne suffira pas. La société du canal fait faillite avant la fin des travaux. Qui seront repris par les Etats-Unis en 1903.

E. L.

André Bénard, ancien coprésident d'Eurotunnel, soupçonné d'avoir diffusé des informations trompeuses sur l'entreprise en 1994, sera jugé l'année prochaine. A plus de 80 ans, il comparaîtra en compagnie de deux banquiers soupçonnés d'avoir profité d'informations confidentielles pour spéculer sur le titre Eurotunnel.