Rentrée étudiante 2013: Comment ne pas se tromper de banque

ÉTUDIANTS armi les 2,44 millions d’étudiants de cette rentrée, nombreux sont ceux qui feront le choix de leur première banque...

Bertrand de Volontat

— 

Etudiants, illustration.
Etudiants, illustration. — KLEMMER/CARO FOTOS/SIPA

C’est la rentrée et pour la première fois, certains étudiants vont être amenés à choisir une banque. Parmi la multitude d’offres, pour éviter les ennuis financiers surprise et gérer au mieux son porte-monnaie, il est essentiel d’y voir clair. Les établissements bancaires jouent des coudes pour séduire les étudiants et innover pour les fidéliser, d'autant que cette population est volage. Parfois, derrière des offres «spéciales» alléchantes se cachent de mauvaises surprises. Voici comment faire pour éviter cet écueil.

Restez dans la même banque que vos parents. Les banquiers vous connaissent via vos parents et ces derniers pourront plus facilement vous venir en aide en cas de pépin. Le banquier sera par ailleurs plus enclin à vous accorder certains droits (dépassements, facilité de transferts) et si l’établissement a un programme spécial étudiant, votre choix devrait se pencher dans ce sens. Enfin, le conseiller bancaire peut être en mesure de vous proposer des produits adaptés dans les années suivantes.

Méfiez-vous des faibles coûts des frais de compte. Les prix bas pour ce type de dépenses sont alléchants pour les étudiants. Toutefois, ces tarifs seront tôt ou tard compensés par d’autres frais que vous ne voyez pas au premier jour (frais de découvert, frais de rejet, virements en ligne). En se dirigeant vers une banque dont les tarifs restent raisonnables, mais qui sera plus souple sur les dépassements par exemple, les mauvaises surprises seront moins nombreuses.

Prenez garde aux «packs étudiants». Evacuez de votre esprit la partie promotions, cadeaux, réductions et concentrez-vous sur vos besoins réels et la gestion de votre argent (faites le calcul) pour choisir votre pack au mieux. De plus, si certains services seront compris dedans (agios, compte en ligne gratuit), d’autres pourraient être facturés en plus (envoi de chéquier, type de carte bancaire), alourdissant votre facture.

Engagez-vous avec une banque en ligne. Peu à peu, les offres en ligne sont devenues une solution évidente pour les étudiants. Des établissements comme Boursorama, Fortuneo ou ING Direct ont simplifié leur plateforme et rendu gratuits certains services (édition de RIB, commande de chéquier, consultation des dernières opérations) pour attirer les étudiants. Les établissements traditionnels ont compris l’importance de ce créneau et nombreux sont ceux qui se lancent (Axa Banque, Banque CIC, Allianz Banque, pour les moins chers).

Dans la même série:
>>Rentrée étudiante 2013: Comment bien choisir son prêt
>>Rentrée étudiante 2013: Le logement à tout prix
>>Rentrée étudiante 2013: La santé trop chère sacrifiée sur l’autel des dépenses

>>Racontez-nous vos mauvaises expériences et tarifs surprise: frais de gestion, envoi de chéquier, carte bleue, découverts, etc. Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.