Virgin Mobile veut lui aussi révolutionner la téléphonie mobile

TELECOMS L'opérateur lance un nouveau service de téléphonie mobile qu’il considère en rupture avec les modèles précédents…

Bertrand de Volontat

— 

Sir Richard Branson, PDG de Virgin Group, à Paris, le mercredi 18 septembre.
Sir Richard Branson, PDG de Virgin Group, à Paris, le mercredi 18 septembre. — ERIC PIERMONT / AFP

Free Mobile est peut-être devant en termes de clientèle, mais Virgin Mobile bat tous les records en termes de show. Arrivé costumé en Che Guevara -béret et veste militaire- et entouré de mannequins en tenue camouflage, sur un air latino et dans un 4X4, Sir Richard Branson vient annoncer une «révolution» dans la téléphonie mobile. L’entrée théâtrale en conférence de presse ce mercredi du milliardaire britannique n’a rien de surprenant quand on connaît son passé mais cela n’empêche pas de sourire. Xavier Niel, le PDG de Free, a encore du travail.

>> Retrouvez en images les performances et accoutrements extravagants de Sir Richard Branson dans notre diaporama

Sa marque Virgin Mobile, lancée en France en 2006 et premier opérateur «virtuel» (MNVO), c'est-à-dire sans réseau propre, annonce avoir signé un accord avec l'opérateur téléphonique Bouygues Telecom lui permettant d'utiliser ses réseaux pour proposer la 4G au premier semestre 2014. L’info avait fuité le matin même dans la presse.

La révolution, le smartphone en leasing

La vraie révolution vient de la seconde annonce: le lancement du premier smartphone 3G+ prêt à l’emploi, tout inclus, sans engagement (appels et SMS/MMS illimités), avec 10Go d’Internet et 1Go à l’international, à 19,99 euros par mois. Le smartphone fourni est un Acer Liquid Z3 Android 4.2 et peut être renouvelé tous les deux ans (le modèle du smartphone pourra évoluer). L’autre innovation vient du fait que c’est un prêt de téléphone, qui doit donc être restitué à la fin de l’offre exclusive (résiliation ou expiration). Nom de code: Telib. Le PDG France, Geoffroy Roux de Bézieux, ne cache pas la ressemblance dans la sonorité avec les services parisiens Autolib et Velib. Suffisant pour aider Virgin Mobile à regrignoter les 300.000 clients partis vers Free?

«Fini le téléphone qui coûte des centaines d’euros», lance le PDG. «Le marché doit évoluer, explique Pascal Rialland, DG de Virgin Mobile. Les offres sont trop loin de la demande.» La 4G sera accessible sur cette offre avec une majoration du prix dès 2014. «Le public visé est celui des primo-accédants ainsi que ceux dont le budget est restreint», poursuit-il. Virgin Mobile se battra donc sur ce segment de marché avec un autre MVNO, La Poste Mobile, dont les offres à moins de 20 euros avec smartphone inclus ont été présentées la semaine passée.

Avant de conclure la conférence de presse, Sir Richard Branson ne peut s’empêcher de présenter une vidéo de son agence de voyage touristique vers l’espace, son véritable business du futur. «Déjà 17 Français se sont inscrits», annonce-t-il. Son offre mobile devrait faire mieux.