L'Europe monte au filet pour réduire la pêche

©2006 20 minutes

— 

Les poissons d'eau profonde peuvent souffler... ou prendre leurs ailerons à leur cou. Hier, les ministres européens de la Pêche se sont mis d'accord sur les quotas de capture en 2007 et 2008.

Au terme de plus de vingt-quatre heures de négociations, les Vingt-Cinq ont entériné la troisième proposition de la présidence finlandaise : une réduction de 10 % à 25 % pour plusieurs espèces. Ces poissons, comme le sabre noir, l'empereur ou le grenadier, pêchés depuis les années 1990, sont considérés comme surexploités par les scientifiques, qui préconisent une forte diminution des captures. La France est le premier pays de l'Union européenne pour ce type de pêche, suivie par l'Espagne, le Portugal et la Pologne.