Air liquide France prévoit 160 suppressions de postes

ECONOMIE La société a annoncé des départs volontaires en CCE ce jeudi...

avec AFP

— 

Le PDG d'Air Liquide, Benoit Potier, en mai 2013.
Le PDG d'Air Liquide, Benoit Potier, en mai 2013. — PRM/SIPA

Air Liquide France Industrie a annoncé lors d'un comité central d'entreprise (CCE) jeudi, un projet de suppression de 160 postes, tablant sur 125 départs volontaires, au sein d'Air Liquide France Industrie, a annoncé à l'AFP Jean-Pierre Ferrandes, secrétaire CGT du CCE Air Liquide. Le projet de réorganisation au sein du groupe de gaz industriels prévoit aussi la fermeture du site de Bobigny et le transfert de l'activité au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), dit le syndicaliste.

Par ailleurs, la direction a prévu 66 créations de postes mais il s'agit en fait de «mutations de salariés» et des «modifications organisationnelles de certains métiers sont prévues, en particulier dans le commercial», a-t-il ajouté. La direction veut proposer à 104 salariés des modifications de leur contrat de travail avec au mieux «des mutations géographiques», souligne Jean-Pierre Ferrandes.

La direction a déclaré aux syndicats qu'il ne s'agissait pas d'un plan social et qu'il n'y aurait pas de licenciements. «Mais nous, à la CGT, on considère que c'est un plan social et qu'au bout il y aura des licenciements», a ajouté Jean-Pierre Ferrandes. Le groupe emploie quelque 2.500 salariés sur près de 80 sites en France.