Un dernier gros coup en suspens

© 20 minutes

— 

En octobre, Jean-Luc Lagardère réussissait son dernier « coup » : le rachat de Vivendi Universal Publishing (VUP), filiale d’édition de la multinationale. Il devenait ainsi le premier éditeur français, et le cinquième mondial. Cinq mois plus tard, l’opération n’est toujours pas bouclée. Avant de s’emparer de Nathan ou de Larousse, le groupe Lagardère doit encore recevoir le feu vert de la Commission européenne. Celle-ci pourrait l’obliger à vendre certaines maisons, pour se conformer aux règles de la concurrence. VUP reste pour l’instant aux mains de Natexis Banques Populaires, qui l’avait acquis pour le compte de Lagardère, pour 1,2 milliard d’euros.