OCDE: inflexion positive de la croissance possible en France

© 2013 AFP

— 

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié lundi ses "indicateurs composites avancés", qui restent orientés à la hausse pour la croissance en France et dans la majorité des économies avancées.
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié lundi ses "indicateurs composites avancés", qui restent orientés à la hausse pour la croissance en France et dans la majorité des économies avancées. — Eric Piermont AFP

Une inflexion positive de la croissance du produit intérieur brut est «possible» en France de même qu'en zone euro, avec une consolidation en Allemagne, selon les indicateurs composites avancés de l'OCDE publiés lundi.

L'inflexion positive de la croissance se retrouve également en Italie, tandis que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne voient leur croissance se consolider, assure l'Organisation de coopération et de développement économique dans un communiqué.

Mardi dernier, l'OCDE qui réunit les pays riches, avait revu à la hausse sa prévision de croissance annuelle pour la France, annonçant dans son évaluation économique intermédiaire un rebond de 0,3% du produit intérieur brut en 2013.

A la fin du printemps, elle prévoyait encore un repli équivalent (-0,3%).

Lors de la publication de ses derniers indicateurs avancés, le 8 août, l'OCDE estimait que «la dynamique de croissance» était assez stable en France.

Les indicateurs composites avancés de l'OCDE sont conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité par rapport à la tendance.

Ils «signalent à nouveau des divergences entre les profils de croissance des principales économies», précise l'organisation, observant «une amélioration limitée de la croissance dans la plupart des économies de l'OCDE» mais «une stabilisation ou un ralentissement de l'activité dans les principales économies émergentes».

La croissance est ainsi au dessus de la moyenne au Japon et connaît une «possible inflexion positive au Canada».

En Chine et en Russie, les indicateurs pointent vers une croissance proche de la tendance. En revanche, pour le Brésil et l'Inde, ils signalent une croissance au dessous du rythme tendanciel.