Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
TRANSPORTSLa SNCF investit dans le covoiturage, concurrent en essor du rail

La SNCF investit dans le covoiturage, concurrent en essor du rail

TRANSPORTS
Un des paradoxes du modèle du covoiturage est en effet qu'il contribue davantage à faire concurrence au train qu'à la route...
La SNCF a acquis 100% du capital de Greencove, la société éditrice du site de covoiturage 123envoiture.com, poursuivant son développement dans un créneau qui commence à faire une concurrence significative au transport ferroviaire, rapportent Les Echos datés de lundi.
La SNCF a acquis 100% du capital de Greencove, la société éditrice du site de covoiturage 123envoiture.com, poursuivant son développement dans un créneau qui commence à faire une concurrence significative au transport ferroviaire, rapportent Les Echos datés de lundi. - Philippe Desmazes AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

La SNCF se postionne sur tous les moyens de transports. Elle a acquis 100% du capital de Greencove, la société éditrice du site de covoiturage 123envoiture.com, poursuivant son développement dans un créneau qui commence à faire une concurrence significative au transport ferroviaire, rapportent Les Echos datés de lundi.

La compagnie ferroviaire nationale, qui détenait déjà 20% du site depuis 2009, a pris le contrôle de Greencove «cet été», écrit le quotidien économique, sans donner de montant. La SNCF contrôlait déjà Ecolutis, une société de covoiturage en entreprise, rappelle le journal.



Concurrencer le leader blablacar

Le modèle du covoiturage entre particuliers sur Internet consiste à ce que chaque passager paie le conducteur du véhicule pour un trajet donné, avec un prix et des conditions convenus à l'avance, une partie de la somme revenant au site jouant le rôle d'intermédiaire.

Le leader du secteur en France est Blablacar (ex-Covoiturage.fr) qui revendique 600.000 personnes transportées par mois en Europe et vise le cap des 900.000 mensuels l'an prochain, soit l'équivalent du trafic Eurostar, rappellent Les Echos. Un des paradoxes du modèle est en effet qu'il contribue davantage à faire concurrence au train qu'à la route.

Dans des domaines similaires de nouvelles méthodes de transport, la SNCF a également investi l'an dernier dans l'entreprise de location de voitures entre particuliers Zilok ou le spécialiste de l'autopartage Move About, dans le cadre d'Ecomobilité Ventures, un fonds commun avec Total et Orange.

Serez-vous tené par ce service?