Parfum de scandale chez Siemens

— 

Les ennuis s'accumulent pour Siemens: déjà sous le feu des critiques en Allemagne après la faillite de la société qui avait repris ses téléphones portables, le groupe allemand est maintenant mêlé à une affaire de détournement de fonds qui prend de l'ampleur.
Les ennuis s'accumulent pour Siemens: déjà sous le feu des critiques en Allemagne après la faillite de la société qui avait repris ses téléphones portables, le groupe allemand est maintenant mêlé à une affaire de détournement de fonds qui prend de l'ampleur. — Timm Schamberger AFP/DDP

Siemens dans la spirale du scandale. Pas un jour sans que les médias allemands ne révèle l'ampleur de pots-de-vin qui auraient été utilisés pour faciliter l'obtention de contrats dans la téléphonie, notamment lors des JO 2004. Lundi, c'est le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung qui annonçait la perquisition du bureau du patron du groupe, Klaus Kleinfled. Ce week-end, plusieurs journaux révélaient que plus de 100 millions d'euros auraient été détournés. Le Parquet faisait état jusqu'alors de « seulement » 20 millions.
Une douzaine de personnes sont déjà soupçonnées d'avoir participé à ces dessous de table.

Comme gage de bonne volonté et de transparence, Siemens a eu recours aux services d'un cabinet d'avocats auprès duquel les salariés de la compagnie peuvent dénoncer anonymement des manquements de leurs collaborateurs au code de bonne conduite intérieur.

Cette mesure ne suffira probablement pas à redresser une image déjà fortement écornée. Ce n'est pas la première fois que le nom de Siemens apparaît dans des affaires de corruption mais c¹est surtout l'affaire de BenQ Mobile qui avait entachée la réputation de l'entreprise.

L'an dernier, Siemens avait revendu ses activités de téléphonie mobile à cette société juste avant que celle-ci ne fasse faillite. Cette cession, perçue comme un moyen pour Siemens de ne pas avoir à porter les conséquences de sa propre restructuration, coïncidait avec l'annonce d'augmentations de salaires de 30% pour la direction.