Le chômage grimpe à 10,5% au deuxième trimestre

EMPLOI Le taux de chômage diminue toutefois chez les 15-24 ans...

avec AFP

— 

Une agence de pôle emploi à Paris.
Une agence de pôle emploi à Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Selon les chiffres publiés par l'Insee ce jeudi, le chômage a atteint 10,5% (+0,1 point) au deuxième trimestre en métropole, mais il a baissé chez les jeunes. Le taux de chômage des 15-24 ans diminue depuis deux trimestres (moins 0,6 point au 1er et moins 0,3 point au deuxième).

>>Retrouvez notre carte des bons et mauvais élèves de l'Union européenne face au chômage

Avec les départements d'Outre-mer, le chômage s'élève à 10,9% (+0,1 point). Le nombre de chômeurs, tel que mesuré par l'enquête de l'Insee, dépasse pour la première fois les 3 millions de personnes.

«L'action du gouvernment commence à porter ses fruits»

La situation du marche du travail «s'ameliore», a estimé immédiatement le ministre du Travail Michel Sapin après la publication par l'Insee d'une progression «plus modérée» du taux de chômage au deuxième trimestre et d'une baisse pour les jeunes. Dans un communiqué, Michel Sapin juge que «l'action du gouvernement sur le front economique et le front des politiques de l'emploi commence a porter ses fruits».

Selon l'Insee, le chômage, en hausse depuis huit trimestres, atteint désormais 10,5% en France métropolitaine, un niveau inégalé depuis plus de quinze ans. Au deuxième trimestre 2013, le taux de chomage a progresse de +0,1 point, apres +0,3 point au premier trimestre.

«Cohérence» des deux indicateurs

«Cette progression plus moderee est aussi perceptible pour les demandeurs d'emploi inscrits a Pole emploi (categorie A) sur les six premiers mois de l'annee, note le ministre. Le chomage, quelle que soit la mesure utilisee, ralentit», se félicite-t-il en soulignant la «cohérence» des deux indicateurs.

Cependant, «le niveau atteint justifie la mobilisation de tous pour stopper sa progression et engager sa diminution, ajoute le ministre. Pour les jeunes, l'inversion de la courbe du chomage est d'ores et deja engagee, c'est une confirmation» de la baisse du nombre de jeunes inscrits à Pôle emploi depuis trois mois, juge-t-il.