Total supprime 210 postes en Moselle

SOCIAL Sur le site de Carling en Moselle...

V.V. avec AFP

— 

L'usine Total de Carling, en Moselle, le 5 mars 2009.
L'usine Total de Carling, en Moselle, le 5 mars 2009. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

Depuis vendredi et l'annonce d'un Comité central d'entreprise extraordinaire, ils étaient inquiets. Ce mercredi, les syndicats du site Total de Carling en Moselle ont annoncé que leur groupe allait supprimer 210 postes au deuxième trimestre 2015. Au total, 550 personnes travaillent sur la plateforme pétrochimique.

Le vapocraqueur va fermer

Si la direction n'a pas fait d'annonce officielle pour le moment, elle n'a jamais caché que le sort du dernier vapocraqueur encore en activité sur le site était menacé. C'est ce procédé qui sert à transformer des molécules de gaz en produits tels que l'éthylène ou le propylène qui servent, ensuite, à la conception de matières plastiques. La CFE-CGC et la CFDT ont donc annoncé que ce vapocraqueur allait fermer au deuxième trimestre 2015.

«Ce n'est pas une grande surprise»

«Cette annonce de fermeture», faite lors d'un comitié central d'entreprise, «n'est pas une grande surprise, mais l'ampleur des suppressions de postes est beaucoup trop importante», a réagi Khalid Benhammou, coordinateur groupe CFE-CGC chez Total, tandis que la CFDT confirmait l'information dans un communiqué.

.../... Plus d'informations à venir sur 20 Minutes