Les Français retardent de plus en plus le moment de changer de lunettes

avec AFP

— 

Choix de lunettes chez un opticien.
Choix de lunettes chez un opticien. — ISOPIX/SIPA

Crise oblige, les Français retardent de plus en plus le moment de changer de lunettes de vue avec des conséquences jugées graves pour 12% d'entre eux, selon un sondage Ipsos publié mercredi. Réalisé pour le compte du groupe d'opticiens Krys, ce sondage dresse un tableau alarmiste de l'évolution de la santé oculaire des Français, confrontés à des remboursements jugés trop faibles des frais d'optique et à des délais grandissants pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue.

Un tiers d'entre eux ont espacé leurs visites chez le spécialiste, tandis que 66% retardent de plus en plus le moment de changer de lunettes, selon les ophtalmologues interrogés. Ces derniers estiment que 12% des patients courent ainsi le risque de s'exposer à «des pathologies graves» et que la situation devrait encore se dégrader dans les années à venir.

«C'est un sujet de préoccupation en termes de santé publique»

«C'est un sujet de préoccupation en termes de santé publique alors que d'ici à 2020, le nombre de Français devant porter des lunettes devrait passer de 38 à 41 millions de personnes du fait du vieillissement de la population», a souligné Jean-Pierre Champion, directeur général de Krys Group.

Comme en Allemagne et en Grande-Bretagne, l'ophtalmologue est le professionnel de santé le moins fréquemment consulté en France: seulement 29% des personnes interrogées déclarent voir ce spécialiste une fois par an, tandis que 60% voient au moins un dentiste et 89% un médecin généraliste.

Les Français, très peu nombreux à se rendre sur internet pour acheter des lunettes de vue

Mais la situation est plus problématique en France, où 43% des personnes interrogées estiment qu'il est difficile d'obtenir un rendez-vous, contre 20% en Allemagne et 4% en Grande-Bretagne, deux pays qui autorisent l'opticien à pratiquer des examens de vue. Les Français renouvellent leurs verres de vue tous les 3,2 ans, contre 2,5 ans en Grande-Bretagne, et sont de plus en plus nombreux à se renseigner pour savoir quelle sera la prise en charge avant d'acheter leurs lunettes.

Sans surprise, les Français sont également très peu nombreux (1%) à se rendre sur internet pour acheter des lunettes de vue, contre 20% pour les lentilles et 10% pour les lunettes de soleil, alors que cette pratique est plus répandue dans d'autres pays européens, comme l'Allemagne où 42% des gens achètent leurs lentilles en ligne. La frilosité des Français est confortée par l'attitude des ophtalmologues qui sont 76% à considérer que l'achat de lunettes de vue sur internet présente des risques en termes de santé oculaire.

Ce sondage a été réalisé du 28 juin au 23 juillet dernier auprès de 200 ophtalmologues français et d'un panel représentatif de 3.011 personnes en France, Allemagne et Grande-Bretagne.