Près de 6 apprentis du BTP sur 10 prêts à bouger pour trouver du travail

avec AFP

— 

Près de six apprentis du BTP sur dix (57%) se disent prêts à changer de région pour trouver du travail, et près de la moitié (46,5%) seraient même disposés à partir à l'étranger, selon un baromètre du réseau de l'apprentissage dans le BTP publié mercredi.

Pour ce premier «Baromètre de la vie de l'apprenti», le Comité de concertation et de coordination de l'apprentissage du BTP (CCCA-BTP) a réalisé une enquête en ligne auprès des 63.000 apprentis du secteur, du CAP à la formation d'ingénieur.

Pour le CCCA-BTP , qui revendique le rang de «premier réseau d'apprentissage en France», l'enquête met notamment en lumière un «fait nouveau»: la mobilité géographique apparaît désormais comme une «solution envisagée pour accroître les chances d'insertion».

Majorité des sondés ont un membre de leur famille dans le secteur

Les apprentis du BTP (à 97,5% de jeunes hommes) font en effet état de difficultés dans leur recherche d'un maître d'apprentissage en entreprise.

Plus d'un tiers (37,8%) d'entre eux affirment ainsi que la recherche s'est avérée «difficile», une proportion qui amène le réseau de l'apprentissage dans le BTP à souligner un «durcissement dans la recherche» depuis le début de la crise.

Autre fait notable: 65,3% des apprentis ont un membre de leur famille qui travaille ou a travaillé dans le bâtiment ou les travaux publics. Concernant leurs motivations, plus de trois quarts des interrogés affirment qu'ils se sont orientés vers l'apprentissage pour toucher un salaire. Huit sur dix habitent chez leurs parents.