Nucléaire: Areva signe un contrat de services avec PSEG Nuclear

© 2013 AFP

— 

Le géant français du nucléaire Areva va entamer des négociations avec son personnel en Finlande, où il construit un réacteur EPR, afin de supprimer environ un poste sur trois, a-t-on appris mercredi de source syndicale.
Le géant français du nucléaire Areva va entamer des négociations avec son personnel en Finlande, où il construit un réacteur EPR, afin de supprimer environ un poste sur trois, a-t-on appris mercredi de source syndicale. — Charly Triballeau AFP

Le groupe nucléaire français Areva a signé un contrat de service avec l'électricien américain PSEG Nuclear pour l'aider à gérer les arrêts de trois réacteurs des centrales de Salem et Hope Creek (Est), a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

Le contrat, dont le montant n'a pas été précisé, débutera à l'automne et concernera deux réacteurs à eau pressurisée ainsi qu'un réacteur à eau bouillante, technologie qui n'est pas employée en France mais représente le tiers des réacteurs aux Etats-Unis.

«C'est une bonne étape car cela va nous permettre de montrer qu'il s'agit d'une technologie dont on a la maîtrise et la connaissance et que l'on peut apporter notre expertise sur ce type de réacteur» a déclaré à l'AFP une porte-parole d'Areva.

«Ce contrat marque la reconnaissance de notre culture de sûreté, de nos capacités techniques et de notre maîtrise des offres intégrées» a pour sa part estimé dans un communiqué Philippe Samama, directeur de l'unité commerciale «Base Installée» d'Areva.