Transfert d’argent: Comment éviter de se faire plumer

Mathieu Bruckmüller

— 

 Une femme au bord de la piscine avec son ordinateur portable
 Une femme au bord de la piscine avec son ordinateur portable — MACMILLAN/P.P.L. IMAGE/SIPA

L’appât du gain est sans limite. A côté de la fraude à la carte bancaire qui a atteint 450 millions d’euros l’an dernier selon la Banque de France, les escroqueries liées au transfert d’argent prospèrent aussi. Un phénomène estimé à plusieurs centaines de millions d’euros chaque année à travers le monde.

 Gare à  la fraude nigériane

Western Union conseille ainsi  de n’utiliser ses services que pour envoyer de l’argent vers des personnes que l’on connaît, parents ou proches. A l‘inverse, ne faites pas de transfert d’argent à une personne que vous ne connaissez pas ou avec qui vous avez noué des liens affectifs sur des réseaux sociaux. Idem pour régler une location de propriété, un achat sur Internet ou encore pour bénéficier d’un gain que vous auriez gagné.

 L’arnaque la plus célèbre est certainement la fraude nigériane. Qui n’a jamais reçu un e-mail d'un inconnu vous demandant de réaliser un transfert d’argent pour toucher un pourcentage d’un magot lié à un héritage. Une fois l’avance réalisée pour régler les frais de notaire, par exemple, nul doute que vous ne reverrez jamais la couleur de votre argent. Cette technique qui est en grande majorité l’apanage de jeunes Nigérians leur aurait permis selon les autorités du pays de détrousser plus de 20 millions d’euros en 2011.

 Face à l’ampleur du phénomène, une association des victimes d’escroquerie à la nigériane a même vu le jour dans l’Hexagone en 2009. «Quoi de plus difficile d'avouer qu'on a été escroqué. Quoi de plus dur d'en parler à un proche, à un ami,  sans craindre d'être jugé, de savoir s’il faut ou pas déposer plainte, quelles démarches il faut entreprendre», explique son site Internet.

 L’immobilier et l’automobile pointés du doigt

 Même si 99% des transferts d’argent se déroulent sans accroc, Western Union met en garde également ses clients contre les annonces déposées sur un site marchand qui proposent un bien ou un service trop attractif: «Après plusieurs échanges sur le site, il vous est proposé de régler le bien ou le service par un transfert. Les fonds sont envoyés et retirés le jour même. Vous ne recevrez jamais le bien ou le service rendu ». L’association CLCV met en garde les consommateurs sur ce problème qui touche surtout les secteurs de l’immobilier et de l’automobile.

 Plus rusé encore: «Un email dans lequel une personne vous propose un travail facile d’agent ou d’intermédiaire financier. Il vous suffit d’accepter de recevoir une somme d’argent sur votre compte bancaire et de la transmettre à un tiers inconnu via Western Union, moyennant une commission alléchante. Vous devenez alors complice d’une escroquerie», avertit Western Union.

 Réagir très vite

Dans tous les cas, «gardez la tête froide, il n'y a pas plus de miracles sur Internet que dans la vie courante», rappelle ainsi Internet-signalement.gouv.fr, le portail officiel de signalement des contenus illicites de l’Internet.

Si vous pensez être victime d’une arnaque, réagissez au plus vite puisque l’argent est payé au receveur dans un délai rapide. «Encore récemment, les brochures de prévention mises à disposition dans nos points de vente ont permis à une utilisatrice de se rendre compte qu’elle était victime d’une arnaque. Elle a immédiatement alerté Western Union et nous avons pu stopper la transaction car l’argent n’avait pas encore été réceptionné par l’arnaqueur», explique Marie-Elise Droga, la présidente en France de Western Union.

Et même s’il est trop tard, portez plainte au commissariat le proche et prévenez l’opérateur chez qui vous avez réalisé le transfert d’argent afin d’améliorer la lutte contre la fraude.