Zone euro: chômage stable à son niveau record de 12,1% en juillet

© 2013 AFP

— 

Le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, a affirmé lundi à l'AFP que l'opérateur public était "engagé dans les corrections des disparités territoriales", alors que la charge des conseillers varie du simple au double d'une région à l'autre. 
Le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, a affirmé lundi à l'AFP que l'opérateur public était "engagé dans les corrections des disparités territoriales", alors que la charge des conseillers varie du simple au double d'une région à l'autre.  — Fred Dufour AFP

Le taux de chômage est resté stable dans la zone euro en juillet par rapport à juin, toujours à son niveau record de 12,1%, selon des chiffres publiés vendredi par l'office européen de statistiques Eurostat.

Le nombre de chômeurs a toutefois légèrement diminué. En juillet, 19,231 millions de personnes étaient au chômage dans la zone euro, soit 15.000 de moins qu'en juin, mois où le nombre de chômeurs avait déjà diminué de 35.000, selon Eurostat.

Mais le nombre de chômeurs reste supérieur en chiffres absolus à celui d'avril, et surtout, la zone euro compte un million de chômeurs de plus qu'il y a un an, en juillet 2012.

C'est aux jeunes de moins de 25 ans qu'est imputable la légère diminution du nombre de chômeurs sur un mois, puisque leur nombre a diminué de 16.000 par rapport à juin, même si leur taux de chômage a augmenté, passant de 23,9 à 24,0%.

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage est lui aussi resté stable à 11,0%. Il touchait en juillet 26,654 millions de personnes, soit 33.000 de moins qu'en juin, grâce à la baisse du nombre de jeunes chômeurs: ils étaient 38.000 de moins qu'en juin.

C'est toujours en Grèce et en Espagne que la situation est la plus critique: en Grèce, le taux de chômage a atteint 27,6% en mai, dernier mois pour lequel des données sont disponibles. En Espagne, il s'est établi en juillet à 26,3%. Plus d'un actif de moins de 25 ans sur deux est au chômage en Espagne, et près de deux sur trois en Grèce.

Les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en Autriche (4,8%), en Allemagne (5,3%), au Luxembourg (5,7%) et à Malte (6,0%).