Allemagne: nouveau recul surprise des ventes au détail en juillet

© 2013 AFP

— 

Les ventes au détail en Allemagne ont enregistré un nouveau recul en juillet, déjouant les attentes des analystes qui misaient sur une hausse de cet indicateur très volatil et soumis à de fréquentes révisions.
Les ventes au détail en Allemagne ont enregistré un nouveau recul en juillet, déjouant les attentes des analystes qui misaient sur une hausse de cet indicateur très volatil et soumis à de fréquentes révisions. — John MacDougall AFP

Les ventes au détail en Allemagne ont enregistré un nouveau recul en juillet, déjouant les attentes des analystes qui misaient sur une hausse de cet indicateur très volatil et soumis à de fréquentes révisions.

En juillet, le chiffre d'affaires des commerces de détails a reculé de 1,4% sur un mois à prix constants, selon des chiffres provisoires et ajustés publiés vendredi par l'Office fédéral des statistiques Destatis. Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires misaient à l'inverse en moyenne sur une hausse de 0,7% de cet indicateur.

Le chiffre du mois de juin, corrigé des variations saisonnières et calendaires, a lui été revu à la hausse, son recul se limitant finalement à 0,8% sur un mois alors qu'une baisse de 1,5% avait été annoncée initialement.

«En dépit de ce nouveau recul des ventes de détail en Allemagne, nous restons optimistes et nous nous attendons à ce que la consommation reste robuste au deuxième semestre de l'année, sur la base d'un chômage faible et d'un moral des consommateurs au beau fixe», commentait dans une note Johannes Gareis, économiste chez Natixis.

Publié par l'institut du même nom, le baromètre GfK de confiance des consommateurs allemands a en effet affiché en août son plus haut niveau depuis six ans. La hausse du moral des ménages devrait toutefois marquer une pause en septembre, alors que la vigueur de la reprise en Allemagne fait encore l'objet d'interrogations de la part des consommateurs.

Sur un an, l'activité du commerce de détail a affiché en juillet une progression, gagnant 2,3% à prix constants. Toutefois, juillet 2013 a compté une journée d'activité supplémentaire par rapport à juillet 2012, précise Destatis.

Cette hausse sur un an pourrait également s'expliquer par la chaleur estivale qui a dopé le volume des ventes et tiré à la hausse les prix de l'alimentation, soulignait Christian Schulz de la banque Berenberg.

Dans le détail, l'alimentation, les boissons et le tabac ont tiré leur épingle du jeu en juillet, avec une hausse de 5% de leur chiffre d'affaires sur un an, à prix constants. Dans le non-alimentaire, les ventes ont également progressé par rapport à l'an dernier, mais dans une moindre mesure, grignotant seulement 0,2%.

De janvier à juillet, les ventes au détail s'affichent en léger recul de 0,1% par rapport à la même période l'an dernier.

Toutefois, «il ne faut pas tirer trop de conclusions de cet indicateur concernant l'état de la consommation en Allemagne, étant donné qu'un certain nombre d'éléments, dont les ventes de voitures, ne sont pas pris en compte dans son calcul et qu'il ne représente qu'une partie des dépenses des ménages», ajoutait Christian Schulz.

Selon des données publiées par Destatis sur son site internet, les ventes de détail se sont distinguées par une très grande stabilité depuis 2006.