Réforme de l'auto-entreprise: «Ce texte passe à côté»

avec AFP

— 

Hervé Novelli, ancien secrétaire d'État chargé du Commerce, de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises dans le gouvernement de François Fillon, a estimé jeudi que le projet de réforme du statut de l'auto-entrepreneur du gouvernement «passe à côté«.

«Ce texte passe à côté et est contradictoire avec les objectifs avoués, en tout cas explicites, du gouvernement, sur la croissance et sur l'activité", a expliqué le député UMP d'Indre-et-Loire à l'origine de la mise en place du statut d'auto-entrepreneur au site "Auto-Entrepreneur.fr».Hervé Novelli regrette la volonté du gouvernement d'interdire aux fonctionnaires ce statut qui permet de créer de façon simple et rapide une entreprise en bénéficiant d'un régime fiscal avantageux. «La philosophie de la réforme était donc l'universalité. Or depuis quelques temps, on revient sur cette universalité».

Selon lui, le gouvernement verrait d'un mauvais oeil ce statut d'abord pour une «raison idéologique». «Le travail indépendant n'est pas dans la culture majoritaire à gauche qui consiste à voir la société divisée en classes, avec d'un coté les salariés et de l'autre côté les patrons. Le statut d'auto-entrepreneur fait fi de cette classification», rappelle-t-il.