Etats-Unis: le géant minier BHP-Billiton risque des poursuites

© 2013 AFP

— 

Les autorités américaines ont averti BHP-Billiton qu'il risquait des poursuites pour violation des lois anti-corruption, en raison de ses opérations de parrainage lors des Jeux olympiques de Pékin, a indiqué vendredi le géant anglo-australien
Les autorités américaines ont averti BHP-Billiton qu'il risquait des poursuites pour violation des lois anti-corruption, en raison de ses opérations de parrainage lors des Jeux olympiques de Pékin, a indiqué vendredi le géant anglo-australien — William West AFP

Les autorités américaines ont averti BHP-Billiton qu'il risquait des poursuites pour violation des lois anti-corruption, en raison de ses opérations de parrainage lors des Jeux olympiques de Pékin, a indiqué vendredi le géant anglo-australien.

La Securities and Exchange Commission (SEC), l'organisme américain de règlementation des marchés financiers, enquête depuis quatre ans sur l'activité de BHP-Billiton en Chine à l'occasion des JO de Pékin à l'été 2008.

A la suite d'informations de la presse australienne, le groupe avait confirmé en mars dernier avoir été interrogé par le département américain de la Justice.

Au lieu d'utiliser son association avec les JO pour promouvoir ses produits, BHP est soupçonné d'avoir «conduit une campagne dans les coulisses pour améliorer ses relations avec ses clients les plus importants, à savoir ceux qui en Chine dirigent les entreprises étatiques de sidérurgie», affirmaient au printemps les médias.

Cette offensive de charme a attiré l'attention de la SEC, qui s'interroge sur la possibilité de pots-de-vin pour obtenir un traitement de faveur, ajoutait la presse.

Parmi les groupes courtisés par BHP lors des JO figurent Chinalco, Baosteel et l'Association chinoise du fer et de l'acier, alors que le groupe minier anglo-australien était à l'époque vivement critiqué dans les médias chinois pour le prix élevé du minerai de fer, selon la presse australienne.

Vendredi, BHP-Billiton a indiqué que la SEC et le département de la Justice avaient listé plusieurs points qui pourraient mener à des actions, dont la teneur n'a pas été précisée.

Sont examinées par les autorités américaines «des questions liées à des projets d'exploration interrompus et des efforts de développement, ainsi que l'hospitalité accordée par BHP dans le cadre de son parrainage lors des JO de Pékin», a précisé le groupe.

«BHP est totalement engagé à agir avec intégrité et la politique du groupe interdit formellement toute conduite non éthique», a déclaré le groupe, qui affirme avoir «un programme anti-corruption» qu'il considère comme de «première catégorie».