Fillon déploie 300 millions pour s’attaquer au chômage

© 20 minutes

— 

Pour ralentir la montée du chômage, le gouvernement veut renforcer les aides à l’emploi. Un plan d’urgence de 300 millions d’euros va être mis en place. Objectifs affichés par François Fillon : « plus de responsabilité, la mise au travail de tous ceux qui veulent travailler, moins d’assistance ». Passage en revue des mesures phares. n Principale innovation : la création, à titre expérimental, d’un revenu minimum d’activité (RMA), complément au revenu minimum d’insertion (RMI). Cette aide serait versée aux RMIstes depuis plus de deux ans, qui retrouveraient du travail, pour que leur revenu total atteigne au moins le Smic. n Destinés aux chômeurs de longue durée, les contrats initiative emploi (CIE) seront proposés après dix-huit mois de chômage, au lieu de vingt-quatre. Objectif : 80 000 CIE signés cette année, au lieu des 55 000 initialement prévus. n Pour favoriser l’embauche des chômeurs les plus en difficulté par les associations, l’Etat financera 240 000 contrats emploi solidarité (CES), au lieu de 160 000. Il verse 65 à 85 % du salaire des CES. n Destiné aux jeunes souhaitant créer une entreprise ou rejoindre une association, le contrat d’insertion dans la vie sociale (Civis) devrait créer 25 000 emplois en trois ans.