Allocations familiales: De meilleures méthodes de contrôle pour de meilleurs résultats

SOCIETE Les fraudes détectées par la Cnaf ont augmenté de 20% en 2012...

avec AFP

— 

Une caisse d'allocations familiales (CAF) à Paris, en 2013.
Une caisse d'allocations familiales (CAF) à Paris, en 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Les fraudes détectées par la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) ont augmenté de 20% en 2012 à 110 millions d'euros, conséquence directe de l'amélioration des méthodes de contrôle, selon le ministère de la Famille.

18.000 personnes ont ainsi fait l'objet d'un redressement de la Sécurité sociale, a indiqué ce mercredi la Cnaf, organisme de la Sécurité sociale, confirmant une information d'Europe 1. Ce résultat a été rendu possible grâce à la mise en place d'une nouvelle méthode permettant de mieux cibler les contrôles.

52 redressements pour 100 contrôles effectués

Cette méthode, le «data mining», a été expérimentée en 2011 et généralisée en 2012 dans l'ensemble des CAF. Elle permet d'établir un profil type à partir des données concernant les fraudeurs déjà identifiés. Les CAF passent ensuite au crible les dossiers en cours pour isoler les cas suspects et les vérifier. Dans plus de la moitié des cas, ils se révèlent être des fraudeurs.

En janvier 2013, la Cnaf avait fait part de «résultats encourageants»: alors qu'en 2011, 100 contrôles étaient nécessaires pour détecter 39 redressements (indus et rappels), en 2012 il y a eu 52 redressements pour 100 contrôles effectués.