Les subventions de La Poste baisseront en 2014

© 2013 AFP

— 

Le conseil des prud'hommes d'Albi (Tarn) a condamné La Poste à verser au total 61.300 euros de dommages et intérêts à quatre postières qui avaient cumulé des contrats à durée déterminée ou des contrats intermittents.
Le conseil des prud'hommes d'Albi (Tarn) a condamné La Poste à verser au total 61.300 euros de dommages et intérêts à quatre postières qui avaient cumulé des contrats à durée déterminée ou des contrats intermittents. — Eric Piermont AFP

L'Etat a annoncé jeudi au conseil d'administration de La Poste qu'il entendait réduire le montant de ses subventions au groupe en 2014 de «plusieurs dizaines de millions d'euros» sur un total de quelque 600 millions, ont dénoncé des syndicalistes membres du conseil.

«L'Etat a annoncé plusieurs dizaines de millions de compensation de missions de services publics en moins pour 2014», a indiqué à l'AFP Marie-Pierre Liboutet, administratrice CFDT.

Selon ses homologues de SUD et de la CGT, le budget alloué à l'entreprise publique - habituellement de l'ordre de 600 millions d'euros, sous forme de subventions ou d'abattements fiscaux-, devrait être amputé de 82 millions d'euros. Sur ce montant, 50 millions d'euros concerneront les missions de service public et 32 millions les missions de transport et de distribution de la presse.

Sollicités, ni la direction de La Poste ni le ministère du Budget n'ont souhaité faire de commentaire.

Le contrat de service public qui précise les engagements respectifs de l'Etat et de la Poste pour les années à venir, signé lundi, selon les syndicats, ne prévoyait pas ces nouvelles coupes. Le projet de plan stratégique de La Poste pour 2013-2018, présenté jeudi au CA ne les anticipait pas davantage.

«Cela a été annoncé d'une manière solennelle par le commissaire du gouvernement» au conseil d'administration, a indiqué Bernard Dupin (CGT) précisant que les représentants de La Poste avaient paru «surpris» et «semblaient découvrir un peu l'affaire».

«Le contrat a été signé lundi et déjà il n'est pas respecté», a dénoncé de son côté Régis Blanchot (SUD), Mme Liboutet estimant qu'une telle décision devrait obliger à y faire un avenant.

La Poste a quatre grandes missions de service public: le service universel postal, le transport et la distribution de la presse, l'accessibilité bancaire et la contribution à l'aménagement du territoire. La première mission ne fait pas l'objet de compensation, contrairement aux deux suivantes. La mission liée à l'aménagement du territoire donne lieu pour La Poste à des abattements fiscaux.