Timbre: La Poste envisage des hausses de tarifs d'ici 2018

ECONOMIE Les hausses dépasseraient l'inflation...

avec AFP
— 
La Poste souhaite que le prix du timbre augmente nettement plus que l'inflation à partir de 2016, indique-t-elle dans son nouveau projet stratégique 2013-2018 qui doit être présenté jeudi en conseil d'administration et que l'AFP s'est procuré.
La Poste souhaite que le prix du timbre augmente nettement plus que l'inflation à partir de 2016, indique-t-elle dans son nouveau projet stratégique 2013-2018 qui doit être présenté jeudi en conseil d'administration et que l'AFP s'est procuré. — Pascal Guyot AFP

La Poste prévoit de fortes augmentations des tarifs d'acheminement du courrier d'ici 2018 sur fond de sévère diminution des lettres transportées au profit des e-mails, assure jeudi le Parisien citant un document interne de l'entreprise.

Selon ce «projet stratégique 2013-2018», les hausses prévues dépasseraient l'inflation de 1% en 2014 et 2015 et de 3% en 2016, 2017 et 2018.

Ces projections doivent cependant être avalisées par l'Autorité de régulations des communications électroniques et des postes (Arcep).

Baisse du trafic

Pour la période 2013-2015, l'Arcep a préconisé que l'évolution du prix moyen des tarifs postaux soit limitée à une augmentation de 1% en sus de l'inflation, correspondant donc au document cité.

Le prix des timbres les plus utilisés - soit la lettre prioritaire et la Lettre verte - est passé respectivement en janvier 2013 de 0,60 euro à 0,63 euro, et de 0,57 à 0,58 euro. Selon la Poste, le nombre de lettres transportées en France devraient baisser de 6% par an d'ici 2018.