Saint-Gobain prêt à aller au contentieux pour céder son emballage

© 2013 AFP

— 

Saint-Gobain s'est dit prêt, mardi, à aller au contentieux pour défendre la cession de ses activités américaines d'emballage en verre au groupe Ardagh, à laquelle s'oppose l'autorité américaine de la concurrence (FTC)
Saint-Gobain s'est dit prêt, mardi, à aller au contentieux pour défendre la cession de ses activités américaines d'emballage en verre au groupe Ardagh, à laquelle s'oppose l'autorité américaine de la concurrence (FTC) — ERIC PIERMONT AFP

Saint-Gobain s'est dit prêt, mardi, à aller au contentieux pour défendre la cession de ses activités américaines d'emballage en verre au groupe Ardagh, à laquelle s'oppose l'autorité américaine de la concurrence (FTC).

Acheteur et vendeur «désapprouvent» la décision de l'autorité de s'opposer à cette cession de 1,7 milliard de dollars, «et ont l’intention de défendre vigoureusement la transaction au contentieux, tout en poursuivant les négociations avec la FTC afin de résoudre les questions soulevées par le régulateur», indiquent Saint-Gobain et Ardagh dans un communiqué.

La FTC a indiqué lundi avoir entamé une procédure administrative contre le rachat de la filiale d'emballages en verre Verallia de Saint-Gobain par le groupe Ardagh.

L'opération, annoncée en janvier, «réduirait la concurrence» en conduisant au contrôle de «plus de 75% du marché américain de l'emballage en verre destiné aux bières et aux spiritueux» par l'entreprise nouvellement créée et sa seule réelle concurrente, Owens-Illinois, a avancé la FTC, soulignant que «cela conduirait à des prix plus élevés pour les consommateurs.»

L'organisme a en conséquence déposé une réclamation administrative pour contester la fusion et autoriser son personnel à empêcher l'opération tant que l'affaire ne serait pas entendue par un juge administratif de la FTC à partir du 2 décembre 2013.

Verallia North America est le deuxième producteur de bouteilles et de pots en verre aux Etats-Unis. Saint-Gobain a vainement tenté de mettre cette filiale en Bourse depuis plusieurs années, renonçant in extremis en juin 2011 en raison de mauvaises conditions de marché.

Ardagh, groupe d'origine irlandaise basé au Luxembourg, a fait son entrée sur le marché nord-américain en 2012 en rachetant notamment Anchor Glass Container Corporation, alors le troisième producteur de contenants en verre aux Etats-Unis.

Selon la FTC, la fusion des numéros deux et trois du secteur reviendrait à la domination de ce marché de l'ordre de 5 milliards de dollars par an par seulement deux grands acteurs et «rendrait beaucoup plus facile la possibilité qu'ils se coordonnent pour établir des prix» particulièrement élevés «ou d'autres mesures anti-concurrentielles».