Wall Street, rassurée sur la Fed, salue de bonnes statistiques américaines

© 2013 AFP

— 

Wall Street s'est appréciée jeudi pour la troisième séance consécutive, saluant de bons indicateurs américains et des commentaires jugés rassurants sur la politique monétaire des Etats-Unis: le Dow Jones s'est adjugé 0,77% et le Nasdaq 0,76%.
Wall Street s'est appréciée jeudi pour la troisième séance consécutive, saluant de bons indicateurs américains et des commentaires jugés rassurants sur la politique monétaire des Etats-Unis: le Dow Jones s'est adjugé 0,77% et le Nasdaq 0,76%. — Spencer Platt Getty Images

Wall Street s'est appréciée jeudi pour la troisième séance consécutive, saluant de bons indicateurs américains et des commentaires jugés rassurants sur la politique monétaire des Etats-Unis: le Dow Jones s'est adjugé 0,77% et le Nasdaq 0,76%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 114,35 points à 15.024,49 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 25,64 points à 3.401,86 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a gagné 0,62% ou 9,94 points à 1.613,20 points.

«Les indices signent une nouvelle séance franchement en hausse, le S&P 500 se réinstalle plus nettement au-dessus du seuil psychologique des 1.600 points: l'humeur négative du marché semble peu à peu se dissiper», a souligné Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Dès l'ouverture, les opérateurs ont applaudi de bonnes statistiques dans des secteurs clef de l'économie américaine.

En mai, les revenus des ménages américains ont ainsi augmenté de 0,5% en mai par rapport à avril et les dépenses de consommation ont progressé de 0,3%.

«Or, les dépenses vont de pair avec la confiance des consommateurs, et c'est un bon signe pour la reprise économique dont ce secteur est l'un des moteurs essentiels», a ajouté M. Cardillo.

Autre bonne nouvelle, les promesses de vente de logements aux Etats-Unis ont enregistré un fort rebond en mai atteignant leur plus haut niveau depuis fin 2006.

Et sur le front de l'emploi, les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont reculé pendant la troisième semaine de juin.

Les acteurs du marché ont parallèlement été ragaillardis par des propos de de trois dirigeants de la banque centrale américaine (Fed) dont ceux de William Dudley, le président de l'antenne de New York et un membre votant de son comité de politique monétaire.

Alors que le patron de la Fed, Ben Bernanke, avait évoqué la semaine dernière un possible ralentissement des mesures exceptionnelles de son soutien, faisant trembler les marchés mondiaux, M. Dudley a assuré que la banque centrale garderait «pendant longtemps» à son bilan les actifs qu'elle achète actuellement sur les marchés.

M. Dudley a aussi affirmé qu'un relèvement du taux directeur n'interviendrait «pas avant longtemps, selon toute vraisemblance».

La perspective de quelques jours de congés la semaine prochaine, ponctuée jeudi 4 juillet par la célébration de la fête nationale américaine, a aussi conforté la bonne humeur des marchés selon Michael Gayed, de Pension Partners.

Sur le front des valeurs, le groupe agroalimentaire ConAgra a profité de bons résultats trimestriels, bondissant de 5,07% à 35,04 dollars.

Le bouquet satellitaire américain Dish Network a grimpé de 3,08% à 41,44 dollars. Le groupe a renoncé à son offre de rachat sur le fournisseur d'accès à internet Clearwire (-2,06% à 4,98 dollars), une semaine après avoir jeté l'éponge dans une autre bataille boursière, concernant l'opérateur de téléphonie mobile Sprint (+0,14% à 6,98 dollars).

Le géant du négoce et de la transformation des matières agricoles Archer Daniels Midland (ADM) s'est adjugé 0,39% à 33,71 dollars alors que les autorités de la concurrence australiennes lui ont donné leur feu vert pour le rachat du groupe agroalimentaire GrainCorp.

Le distributeur de produits et matériaux pour le secteur industriel et la construction HD Supply a fait de bons débuts sur le marché, s'appréciant de 3,67% à 18,66 dollars par rapport à son cours d'introduction de 18 dollars, fixé très en dessous de la fourchette visée initialement.

Avant de dévoiler leurs résultats trimestriels à la clôture, le fabricant d'articles de sports Nike a pris 0,76% à 62,32 dollars et le groupe de conseil Accenture 0,83% à 80,22 dollars.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 2,483% contre 2,539% mercredi soir, et celui à 30 ans à 3,547% contre 3,574% la veille.

Nasdaq Nyse