Corées: le site de Kaesong a perdu près d'1 milliard de dollars

© 2013 AFP

— 

L'entrée du showroom du site de Kaesong, dans la ville frontalière de Paju entre les deux Corées, le 25 avril 2013
L'entrée du showroom du site de Kaesong, dans la ville frontalière de Paju entre les deux Corées, le 25 avril 2013 — Jung Yeon-Je AFP

Le site industriel inter-coréen de Kaesong, fermé par Pyongyang en avril au plus fort des récentes tensions sur la péninsule, a perdu près d'un milliard de dollars, selon la Corée du Sud.

L'activité des 123 entreprises sud-coréennes présentes à Kaesong, situé à 10 km de la frontière en territoire nord-coréen, s'est brutalement arrêtée après le retrait le 8 avril par le régime communiste de ses 53.000 employés.

Le Sud avait retiré peu après ses cadres ou contremaîtres.

Le ministère sud-coréen de l'Unification, en charge des affaires intercoréennes, a chiffré le manque à gagner à 1.050 milliards de wons (environ 700 millions d'euros).

Ce calcul se fonde sur les déclarations de 234 entreprises et sous-traitants liés à Kaesong demandant une indemnisation.

Kaesong est né dans le sillage de «la diplomatie du rayon de soleil», menée par la Corée du Sud de 1998 à 2008 aux fins d'encourager les contacts entre les deux frères ennemis qui restent techniquement en guerre puisque la Guerre de Corée (1950-53) s'est terminée par un armistice et non par un traité de paix.

L'avenir du site devait être débattu lors d'une réunion à haut niveau prévue début juin, annulée en raison d'un différend protocolaire.