Pétrole: Repsol va étudier une offre de conciliation de l'Argentine

© 2013 AFP

— 

Le groupe pétrolier espagnol Repsol analysera mercredi, en conseil d'administration, une proposition du gouvernement argentin pour régler leur conflit après la nationalisation en 2012 de sa filiale YPF, a-t-on appris lundi de source industrielle.
Le groupe pétrolier espagnol Repsol analysera mercredi, en conseil d'administration, une proposition du gouvernement argentin pour régler leur conflit après la nationalisation en 2012 de sa filiale YPF, a-t-on appris lundi de source industrielle. — Juan Mabromata AFP

Le groupe pétrolier espagnol Repsol analysera mercredi, en conseil d'administration, une proposition du gouvernement argentin pour régler leur conflit après la nationalisation en 2012 de sa filiale YPF, a-t-on appris lundi de source industrielle.

«Repsol va étudier une proposition lors du conseil de mercredi», a indiqué cette source.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du groupe a seulement confirmé la tenue d'un conseil d'administration mercredi et souligné que son ordre du jour était confidentiel.

Mais «Repsol a toujours montré sa disposition à négocier et le conseil d'administration est celui qui a le pouvoir de décider à ce sujet», a-t-il précisé.

Le gouvernement argentin a décidé en avril 2012 de nationaliser 51% de la compagnie pétrolière YPF, filiale à 57,4% de Repsol, et depuis le groupe espagnol mène une bataille juridique pour obtenir compensation.

Selon la presse espagnole, l'offre de conciliation, qui a été transmise à Repsol via son actionnaire mexicain Pemex, propose au groupe pétrolier de prendre une part minoritaire puis d'investir dans le gisement argentin de Vaca Muerta, véritable pépite d'YPF avec des réserves équivalant à 22,8 milliards de barils de pétrole.

L'offre aurait très peu de chances de succès, selon la même source, Repsol préférant une indemnisation monétaire.