Le bon cocktail d'une reconversion réussie: Compétences et passion!

EMPLOI Gilles Payet, coach emploi, répond aux questions des Internautes de «20 Minutes»...

Gilles Payet

— 

Gilles Payet, coach emploi
Gilles Payet, coach emploi — 20 Minutes

Comme chaque semaine, les internautes ont posé leur question à Gilles Payet, animateur du blog Questions d'emploi et du site Mon coaching emploi, le nouveau spécialiste emploi de 20 Minutes. Voici ses réponses.

>> Vous êtes employé ou à la recherche d'un emploi? Posez toutes vos questions à notre coach, en participant dans les commentaires ou en nous écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr. Une nouvelle série de réponses sera publiée vendredi 28 juin.

 1-Bonjour Je suis conseillère dans un établissement bancaire. Mon métier me plait, mais depuis 2 ans, celui ci a change : c’est devenu l’usine, et le relationnel avec les clients a changé. De ce fait, je ne suis plus épanouie dans mon travail, en dépit de mes résultats. C‘est pourquoi je souhaite changer de profession. Mais que faire après une expérience banque-assurance?  En vous remerciant de vos conseils

Bonjour Emma,

Pour nourrir votre réflexion, je vous invite à réfléchir à ce qui vous anime professionnellement, à ce qui fait votre valeur ajoutée professionnelle aujourd'hui. 

Du point de vue RH, votre expérience de 2 années dans la banque-assurance est une expérience de conseil financier et commercial, d'écoute clients avec des recommandations ciblées sur leurs besoins. Et en phase bien sûr avec la politique commerciale d'une structure.

En mettant en avant dans vos démarches toutes les compétences associées à ces compétences et à ces qualités humaines (à vous d'en faire la liste, voir liste de 101 compétences et liste de 192 qualités humaines) :

- beaucoup de postes de conseiller clientèle vous seraient ouverts et ce, quel que soit le secteur d'activité dans lequel vous évolueriez ;

- si en plus de ces qualités de bases, vous avez des compétences en matière de communication écrite, vous pouvez évoluer sans souci vers un poste de chargé de projet éditorial au sein d'une agence ;

- si le challenge commercial (compétences de vente = une partie de votre travail actuel) vous intéresse, orientez vos recherches dans ce sens mais dans un domaine de passion : quels seraient ce ou ces domaines pour vous ?

Voici 3 facteurs de succès sur lesquels appuyer votre projet de reconversion (facteurs valables pour tout projet) :

- une envie ou passion ;

- des compétences et des qualités humaines déjà présentes ;

- un métier (ou une activité avec un besoin, voire mieux, déjà des clients, si vous créez votre job) qui recrute (voir à ce sujet les résultats de l'enquête Besoin en main d'oeuvre pour l'année 2013).

 A vous de voir quels métiers ou fonctions ou secteurs d'activité ou création de poste vous pourriez envisager d'orienter votre évolution professionnelle.

Vous essayez et vous revenez vers moi pour me dire ?

A bientôt !

2- Bonjour, Je travaille dans la finance, et depuis 2008, c'est la crise, j'imagine que je ne vous apprends rien sur ce point. On a connu une grosse baisse d'activité, et pour rebondir, j'ai décidé d'utiliser ce temps pour reprendre la fac en cours à distance en parallèle en utilisant les divers dispositifs (fogecif etc). J'ai d'abord passé une Licence, et maintenant je finis un Master2. J'ai l'impression d'avoir fait le maximum pour mon ''employabilité'' comme ils disent. Avec ces nouvelles connaissances j'espérais évoluer dans ma société, mais sans business pas de promotion. Alors j'envoie des CV. Pouvez-vous me dire pourquoi c'est compliqué à ce point, je ne reçois même pas de réponse. Suis-je déjà trop vieux ou trop cher à 34ans? Merci pour votre réponse, qui m'aidera au moins a garder le moral même si je me répète a longueur de temps que je ne suis pas le plus a plaindre. Ludovic

Bonjour Ludovic,

Voici 3 points de repère qui je l’espère vous aideront à avancer dans votre projet :

-   Vous évoquez une « grosse baisse d’activité » ce qui limite de fait la mobilité des personnes en place et le nombre d’offres de nouveaux postes. En clair, il n’est pas anormal de voir vos candidatures refusées. Il faut accepter que votre démarche prenne du temps, plus de temps. Ne lâchez donc pas vos efforts, poursuivez.

-   Mais en affinant aussi vos recherches : secteurs, sociétés, postes = dans votre métier, où se trouve la dynamique actuellement et pour les années à venir ? Et quels sont les talents demandés (formation, compétences, talents, expertises) ?

-   Pour vous aider à mener cette enquête, utilisez Linkedin et Viadeo (voir stratégie d’approche): ciblez les professionnels qui pourront vous apporter ces précisions. Passez du temps sur ce ciblage. Identifiez au moins 15 pros et questionnez-les. Utilisez les 350 signes de mise en relation en remplaçant le message par défaut (« J’aimerais vous inviter… ») par un message du type : « Votre expertise m’intéresse. Auriez-vous quelques instants à m’accorder pour répondre par mail à 3 questions ? » (voir 49 autres formules). Et au final, vous aurez les bonnes infos, les infos marchés du moment sur ce qui est attendu comme profil. Et ces infos seront fiables car elles proviendront de professionnels en place.

Vous essayez et vous me dites ?

 3- Bonsoir, J'ai travaillé pendant plusieurs années dans l'immobilier. Suite à un licenciement économique, j'ai décidé de reprendre mes études pour une reconversion dans le domaine du droit du travail.  J'ai obtenu en formation continu une licence en droit ainsi qu'un Master 1 droit du travail. Je rencontre malheureusement quelques difficultés dans la recherche d'un poste de juriste car j'ai peu d'expérience dans ce domaine (à peine un an) et les postes souvent proposés sont à BAC+5 (Master 2 validé) et/ou 5 ans d'expérience. Comment puis-je attirer l'attention des recruteurs ?  Cordialement, Agnès

Bonjour Agnès,

Vous avez évolué dans l’immobilier et avez acquis des connaissances juridiques, techniques, commerciales, administratives… et avez enrichi votre parcours de connaissances juridique en matière de droit du travail.

Vouloir évoluer comme une experte dans le droit du travail vous mettra effectivement en concurrence avec des profils plus jeunes et de niveau Bac+5 (sans parler des doubles formations). Ce n’est donc pas la voie unique à exploiter.

Une piste pour élargir votre champ d’action serait plutôt :

-   D’identifier les secteurs d’activité connexes avec l’univers de l’immobilier : syndics, BTP, commerce de produits financiers de défiscalisation (liés à l’investissement immobilier)… avec le projet d’occuper un poste juridico-administratif qui vous permettrait de mettre en avant votre double formation + doubles expériences/compétences/connaissances. Un positionnement de responsable (ou chargée) juridique et administrative d’une petite PME serait cohérent et ferait bien la transition entre votre ancien métier et le nouveau

-   Une autre piste à exploiter : celle de fournir en indépendante un service juridique (conseil + gestion de dossiers) ciblé sur vos champs d’expertise (quitte à les réduire dans un 1er temps). Votre cible serait celle des TPE, PME d’une zone d’activité locale (au niveau de votre département par exemple).

Parallèlement à cette démarche, sans doute pourriez-vous envisager de poursuivre jusqu’au master 2 votre formation, afin de vous mettre au niveau de besoins exprimé par les offres consultées ?

C’est un point important d’une démarche de reconversion : lorsque celle-ci passe par la case « formation », le niveau de formation requis (celui demandé par les structures employeuses) doit être atteint.

 Vous êtes donc sur la bonne voie ! Bon courage dans ce travail à la fois de recherche, et de poursuite de ces études (si vous prenez cette décision). Et dans tous les cas, gardez confiance en vous et tenez bon le cap.

 4-Bonjour, je me suis reconverti dans l'aérien voilà maintenant presque 1 an et demi, j'ai effectué un poste chez AF. Actuellement au chômage mais je reprends un poste à temps partiel pendant 3 mois mais avec des responsabilités et plutôt bien payé dans une autre structure. J'ai été recommandé par mon ancien employeur et d'autres acteurs du secteur aérien. Je me retrouve devant une difficulté (psychologique) quand je trouve un poste un peu moins payé a temps complet et plus long.  La problématique étant quel choix faire ? Un petit contrat avec responsabilité avec recommandation ou bien accepter un travail plus long au même échelon que mon ancienne emploi mais à temps complet doit-on honorer un travail après recommandation ? Sachant que le secteur aérien est très fermé, qu'en pensez-vous?

Bonjour,

Vous seul pouvez répondre à cette question qui met en jeu des critères personnels de besoins. Pour vous aider, peut-être auriez-vous intérêt à mettre noir sur blanc les avantages et inconvénients de chaque situation ?

En terme RH, je vous recommanderai plutôt de viser le temps long à temps plein car, même s’il est moins payé à l’heure, il vous rapportera sans doute plus en fin de journée et pour votre CV, ce sera plus vendeur pour décrocher un nouveau poste.

Concernant l’attitude à adopter vis-à-vis de la personne qui vous a recommandé, je vous suggère de lui en parler. D’expliquer votre dilemme et votre choix (si celui-ci se porte sur le temps plein) : elle comprendra et sera sans doute contente pour vous. Soyez zen sur le sujet. Mais l’important est de l’en informer.

Retrouvez-moi chaque jour sur France Bleu 107.1 (6h12 et 8h12) mais aussi sur mon blog www.questionsdemploi.fr et mon site www.moncoachingemploi.fr