Spanghero: Le projet de reprise des salariés reçoit le renfort de deux industriels

avec AFP

— 

Les salariés de Spanghero, appuyés par les entreprises Delpeyrat et Deveille, vont déposer une offre de reprise de leur société de transformation de viande et de plats cuisinés placée en liquidation judiciaire, a annoncé jeudi le ministre de l'Agroalimentaire Guillaume Garot. «L'offre des salariés annoncée il y a maintenant quelques semaines sera demain améliorée grâce à l'appui de deux entreprises de la filière alimentaire, Delpeyrat et Deveille», a déclaré le ministre sur BFM.

Audience le 2 juillet

Laurent Spanghero, fondateur avec son frère de l'entreprise éponyme avant de la céder à la coopérative basque Lur Berri en 2009, va lui aussi déposer une offre concurrente de reprise. L'administrateur judiciaire avait fixé au 21 juin la date limite de dépôt des dossiers de reprise. Elles feront l'objet d'une audience le 2 juillet devant le tribunal de commerce de Carcassonne (Aude) qui devra trancher.

La société Spanghero, basée à Castelnaudary (Aude), a brutalement sombré après avoir été désignée par le gouvernement à la mi-février comme un acteur majeur du scandale européen de la viande de cheval frauduleusement vendue comme du boeuf.