Etats-Unis: le chômage augmente plus que prévu sur une semaine

© 2013 AFP

— 

Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont enregistré une hausse supérieure aux attentes pendant la deuxième semaine de juin, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.
Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont enregistré une hausse supérieure aux attentes pendant la deuxième semaine de juin, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail. — Joe Raedle Getty Images

Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont enregistré une hausse supérieure aux attentes pendant la deuxième semaine de juin, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.

Le ministère a recensé le dépôt de 354.000 demandes hebdomadaires d'allocations chômage pour la semaine close le 15 juin, en hausse de 5,3% par rapport à la semaine précédente en données corrigées des variations saisonnières.

Ce chiffre est supérieur à la prévision médiane des analystes qui était de 340.000, en légère hausse par rapport à la semaine d'avant.

Le ministère a révisé en légère augmentation le nombre de demandes d'allocations chômage pour la semaine précédente à 336.000 contre 334.000.

En moyenne sur un mois, le nombre de nouveaux chômeurs inscrits se situe à 348.250, en augmentation de 2.500 par rapport au calcul fait sur un mois jusqu'au 8 juin (345.750, chiffre révisé).

Il y a un an, le nombre de chômeurs nouvellement inscrits était de 382.000 en moyenne sur un mois, souligne le ministère.

Pour cette semaine achevée le 15 juin, le nombre de fonctionnaires s'étant inscrits au chômage a grimpé de 715 pour s'établir à 17.109 alors que le gouvernement fédéral fait face à des coupes budgétaires décidées par le Congrès.

Le taux de chômage aux Etats-Unis s'est situé à 7,6% en mai et l'économie a permis la création nette de 175.000 emplois ce mois-là.

Selon de nouvelles projections de la Banque centrale américaine (Fed) publiées mercredi, le taux de chômage devrait descendre au quatrième trimestre 2013 pour s'établir entre 7,2% et 7,3%.

La décrue devrait s'accélérer en 2014 avec un chômage échelonné entre 6,5% à 6,8%, selon la Réserve Fédérale.